Numéro d'Avril

Prenez garde, en Avril la véracité des infos ne tient qu’à un fil...

A la une : Marche pour les sciences

En marche pour la science !
S’il y a bien une date à réserver pour soutenir votre/notre cause en avril, c’est le samedi 22 (bon, et certes le dimanche 23). Il est aujourd’hui clair que le grand public, et par extension les pouvoirs décideurs, manquent cruellement de perspectives sur les sciences et leur utilité cruciale pour la société. Devant l’effarement suscité par certaines politiques étrangères, et de manière globale les difficultés croissantes à exercer la recherche, le mouvement international « March for science » propose d’aller toucher directement le public par des manifestations originales, visant à sensibiliser les badauds quant à leur propre intérêt, commun à votre métier. Si la date est à priori fixée, le lieu à Brest n’est pas encore connu, mais sera certainement bientôt défini. Soutenez la « March for Science » et venez parler de votre science à la société pour relancer des fondements d’un nouvel élan. [site] [Facebook]

Aménagement

La volonté de faciliter le passage entre les deux parties du LM2E se concrétise : un tunnel est en construction sous la bibliothèque, son entrée est encore tenue secrète.

Compte-rendu des portes ouvertes de l’IUEM

Succès de la JPO de l’IUEM !
Le labo était présent lors de la journée portes ouvertes de l’IUEM, le samedi 11 mars, avec un stand placé dans les abysses de l’institut. Les quelques 302 visiteurs ont pu plonger vers les cheminées hydrothermales par le biais d’un hublot spécialement conçu pour l’occasion, y observer des cellules d’archées au microscope, y admirer des fioles de culture, mais aussi et surtout y discuter avec les membres présents à propos des activités de recherche du LM2E et les voies éducatives à suivre pour intégrer notre secteur. Aura-t-on trouvé, qui sait, de futurs acteurs du domaine parmi les jeunes intéressés ?

Campagne Hermine

Depuis le 15 mars, Marie-Anne, Valérie et Erwan ont embarqué à bord du "Pourquoi Pas ?" dans le cadre de la mission pluridisciplinaire Hermine. Au menu : la traditionnelle assiette de Rimicaris (la classique exoculata ou l'exotique chacei, à la discrétion de chacun) accompagnée de panaches hydrothermaux et de ses communautés associées. Bon appétit !! Vous pouvez suivre leur aventure en suivant le blog de la campagne [lien], mais également la localisation du bateau [lien]. La campagne se terminera le 28 avril.

Projet de campagne

Avec son impressionnant palmarès de navigateur, Didier se lance dans l’organisation d’une campagne d’exploration en bateau à voile. 

Congrès sur la réplication et recombinaison de l’ADN (Keystone symposia)

Le congrès a lieu du 2 au 6 avril à Santa Fe. L’occasion pour Mélanie de représenter l’équipe réplication et le domaine des Archaea avec un poster illustrant “l’influence du ratio en dNTPs/rNTPs sur l’intégrité génomique de l’archée hyperthermophile P.abyssi”... et d’affronter le froid Néo-Mexicain (neige annoncée cette semaine).

Les doctoriales 2017 à Lorient

Du Lundi 10 au Jeudi 13 avril, Yang et Sébastien participeront aux Doctoriales  Bretagne Loire 2017 qui auront lieu à Lorient sur la thématique « Le Doctorat, un accélérateur d’innovation et de création ».
Les Doctoriales® donnent l'opportunité aux doctorants de réfléchir sur leurs compétences et leur futur projet professionnel ainsi que de rencontrer divers acteurs socio-économiques et culturels de la région. Sans oublier bien sûr la validation de 50 crédits de formation qui permet de compléter le module Professionnalisant.

Interview de Damien

Après 3 semaines passées à Chicago dans le laboratoire de Meren, Damien nous livre quelques informations sur sa vie et le travail qu’il y mène.

Comment avance ton projet ?
J'ai pas mal avancé, malheureusement les "métagénomes" qui auraient pu être intéressants sont en fait du... 16S... 
J'ai quand même trouvé des jeux de données Illumina. Les résultats ne sont pas top, mais j'ai quand même du signal lors du mapping !

Une journée de travail type ?
Arrivée pas trop tard (8h30), pause de midi assez courte, et le soir, ça dépend, mais en général  je rentre vers 19h. 

Quel est l'ambiance dans ton lieu de travail ?
Super, tout le Merenlab est regroupé dans une seule pièce. Les bureaux ne sont pas grands mais l'environnement de travail est nickel: 2 canapés, c'est sympa pour bosser de temps en temps! La machine à café qui va bien (une Nespresso qui fait entre autre des cappuccino et des latte :) ) et une grand TV avec une appleTV, très pratique pour visualiser des figures en grand, et faire une présentation en petit comité ! (Et il y a Netflix aussi, mais ça c'est extra-professionnel ^^).

Que fais-tu de ton temps libre ?
Le samedi je vais en général en centre-ville. C'est à 15mn en train de banlieue à peu près. La ville est sympa. Je peux me balader sans soucis, vu que c'est un gros quadrillage je ne peux pas me perdre ^^ Et dimanche, je partage je vais faire un tour sur les rives du lac et je bosse un peu, faut bien que ça avance! Le samedi ou dimanche matin, avec Tom et Özcan on va manger chez Vallois Restaurant. C'est super connu ici parce que Barack Obama y avait ses habitudes quand il était à UChicago ! 

Et surtout, il fait beau ?
Il a fait beau les 2 premières semaines. On a eu 2-3 jours avec 15cm de neige :). Depuis il fait bon, ça me convient.

Sinon, ça va ?
Oui.

Interview de Clarisse

Notre dernier envoyé spécial à bord de l’Akademik Treshnikov, Clarisse, nous rend compte de la situation après une semaine en mer.

Comment s’est passé l’embarquement ?
Très bien ! Juste avant, j'ai pu assister à toutes les réceptions qui fêtaient la fin du tour de l'Antarctique, c'était très chouette pour rencontrer ceux qui étaient présents sur les anciens legs la tête remplie de souvenirs de l'Antarctique, et les 12 autres scientifiques qui sont maintenant à bord avec moi.

Une journée typique à bord ?
Globalement c'est un leg très tranquille. On fait 4 prélèvements d'eau de mer par jour avec Hugo -post-doc LEMAR qui est dans le même projet que moi- un toutes les 6h. On filtre l'eau de mer, ce qui se fait assez rapidement en ce moment car on est en eaux très oligotrophes. On doit aussi s'occuper du spectromètre de masse. A côté de ça, je travaille sur ma thèse !

Mal de mer, évidemment ?
Absolument pas ! Le mer est très calme et le bateau très grand. Pour tout dire, j'étais dans ma cabine au moment où le bateau a quitté Cape Town, et je ne me suis même pas rendue compte que l'on était parti !

Comment profites-tu de ton temps libre ?
Principalement, à discuter ou jouer avec les autres scientifiques. Sinon, l'attraction du moment c'est d'observer les poissons volants qui fuient à l'approche du bateau, il en existe plusieurs 10aines d'espèces ! Certains parlent également de calamars volants, il paraît que ça existe...

Traversée de l’équateur : nerveuse ?
Sereine ! On est sur un bateau russe, où tout l'équipage a déjà passé la ligne et où l'on sera à peine 10 à se faire bizuter... hum ! Peut-être que j'appréhende un peu, en fait !

Vous avez une information pour nous ? Contactez le membre Newsletter de votre choix : ClarisseCharlèneTiphaineFlorianSébastienJordanEtienne.