Utilisation des paramètres biologiques

Estimation de l'âge des poissons

SIH Ifremer. Otolithe de plie.L'estimation de l'âge se fait à partir de pièces calcifiées (essentiellement les otolithes, les écailles et les illicia). Ainsi, cette discipline qui étudie les pièces calcifiées pour reconstruire l'histoire individuelle des organismes vivants s'appelle la Sclérochronologie.

Les pièces calcifiées (otolithes, écailles ou illicia) sont prélevées à terre ou en mer selon le guide de prélèvements des pièces calcifiées puis envoyées au pôle de Sclérochronologie de l'Ifremer de Boulogne-sur-mer qui réalise les estimations d'âge de toutes les espèces ou stocks suivis par l'Ifremer dans le cadre des évaluations de stocks.

Les méthodes et estimations d'âge sont calibrées au niveau international et donc les experts français comparent leurs résultats avec les experts des autres pays à travers différents ateliers de travail spécialisés sur l'estimation de l'âge. Tous ces documents sont disponibles sur le site web du groupe de travail WGBIOP ( Working Group on Biological Parameters).

Prélèvement d'otolithes par un observateur lors d'une campagne halieutique    Prélèvement d'otolithes lors d'une campagne halieutique    Archivage des otolithes lors d'une campagne halieutique

Maturité sexuelle

Détermination de la maturité sexuelle des poissons lors d'une campagne halieutiqueLe recueil de ce paramètre permet de calculer pour une espèce ou un stock donné, la taille de la première reproduction, d'estimer les périodes de reproduction et d' obtenir in fine, la biomasse totale des reproducteurs.

La maturité sexuelle (et donc le sexe) est un paramètre biologique qui peut être mesuré directement en mer ou à terre. Elle se détermine selon une échelle de stades macroscopiques. Il existe des protocoles internationaux décrivant ces stades de maturité sexuelle pour un certain nombre d'espèces commerciales disponibles sur le site web du groupe de travail web du groupe de travail WGBIOP ( Working Group on Biological Parameters).

Poids

Le fait de peser et mesurer individuellement les poissons d'une espèce donnée permet de construire une relation entre la taille et le poids. Cette relation est ensuite appliquée aux poissons qui ne seront que mesurés, par commodité, dans les criées ou sur les navires professionnels et océanographiques.

Ces relations entre taille et poids servent à évaluer les stocks d'espèces commerciales et contribuent à estimer les captures non commercialisées par les navires de pêche professionnelle.