Protocoles de campagnes

Sur chaque façade maritime française, les campagnes en mer sont cadrées par les méthodologies du SIH de l'Ifremer.

Campagne IBTS - Mise en œuvre du chalut sur la Thalassa.Les campagnes d'observation halieutique sont conduites selon des protocoles d'observation standardisés propres à chaque série. Lorsque des séries sont menés dans le cadre de programmes coordonnés avec d'autres pays (IBTS en mer du Nord et Medits en Méditerranée par exemple), les protocoles sont communs à l'ensemble des pays partenaires. De plus, des efforts sont conduits pour harmoniser les méthodes d'observation entre les séries (en Atlantique nord-ouest et en mer du Nord, au sein du CIEM. D'une façon générale, les éléments standardisés sont l'engin d'échantillonnage (y compris l'ensemble du gréement pour les chaluts), le plan de répartition des stations, la période et la fréquence des observations, la conduite des opérations de prélèvement, les analyses des échantillons ainsi que les formats de stockage des données. A l'Ifremer, les premières séries d'observation standardisées ont débuté pendant la deuxième moitié des années 1970. Chaque campagne dure de quelques jours à plus d'un mois, selon les objectifs et les conditions d'observation.

Les ressources et peuplements démersaux sont suivis le long de la majorité des côtes, à l'exception de la Manche-Ouest difficilement chalutable, de la côte d'Azur et de la façade occidentale de la Corse, ces deux dernières zones ayant une plate-forme continentale très étroite.

Les protocoles des campagnes dirigées par l'Ifremer sont disponibles en ligne depuis le site Archimer, archive institutionnelle de l'Ifremer.