Transfert Repamo : arrêt de la coordination par l'Ifremer en 2021, reprise du réseau par la profession en 2022

Le réseau REPAMO, REseau de surveillance des PAthologies des MOllusques, créé en 1992, est un réseau de surveillance de l’état de santé des mollusques marins sauvages et d’élevage. Son objectif est de détecter précocement les infections dues à des organismes pathogènes exotiques ou émergents et de maintenir une veille à l’égard des organismes pathogènes réglementés. Il repose sur une approche de surveillance événementielle s’appuyant sur la déclaration obligatoire des hausses de mortalité de mollusques par les conchyliculteurs/pêcheurs, ainsi que par « tout propriétaire, toute personne ayant la charge d'animaux d'aquaculture». Dès lors que les conditions favorables sont réunies (e.g. précocité de la déclaration de mortalité, présence de coquillages malades, suspicion de présence d’organismes pathogènes exotiques et/ou émergents…), un prélèvement de coquillages est envoyé en laboratoire pour analyses (histologie) afin de rechercher la présence d’agents infectieux.

Depuis début 2021, le réseau Repamo n'est plus opéré par l'Ifremer. Le réseau a fait l'objet d'un marché public (Référence DGAL-2021-037), attribué aux organisations professionnelles de la conchyliculture et de la pêche en mars 2022. Il est maintenant géré par le CNPMEM, le CNC,  les 7 CRC, et les 7 CRPMEM.

Le nouveau site web Repamo, https://www.repamo.fr,  permet désormais de déclarer les hausses de mortalités anormales de coquillages en ligne.

Une plaquette de présentation du nouveau dispositif est disponible ICI