Présentation

Historique et Missions

Infrastructure de Données Géographiques (IDG) marines et littorales, Sextant a pour objectif de documenter, diffuser et promouvoir un catalogue de données relevant du milieu marin. A destination des laboratoires et des partenaires de l’Ifremer, ainsi que des acteurs nationaux et européens œuvrant dans le domaine marin et littoral, Sextant fournit des outils favorisant et facilitant l’archivage, la consultation et la mise à disposition de ces données géographiques.

La première version de Sextant date de 2001 et répondait exclusivement aux besoins et à un usage interne de l’institut. En 2005, l’outil s’est externalisé avec son ouverture aux partenaires de l’Ifremer, puis s’est ouvert sur Internet en 2007. Depuis cette date, les évolutions successives de Sextant et les technologies utilisées se sont toujours inscrites dans le cadre de la mise en œuvre de la Directive INSPIRE et permettent maintenant de suivre la démarche de l’Open Data.

Une infrastructure multi-thématique, multi-partenaire et multi-projet

Les données géographiques présentes sur Sextant sont issues des travaux de recherche et des programmes scientifiques des laboratoires de l'Ifremer et de ses partenaires. Ces données thématiques sont agrégées et finalisées et pour certaines, sont des données de référence. Elles couvrent l’étendue des thématiques marines.

Les thématiques marines : 

  • l'imagerie satellitaire, aérienne, hyperspectrale et acoustique
  • le milieu physique : bathymétrie, sédimentologie, morphologie, hydrodynamique, climatologie
  • le milieu biologique : habitats remarquables, peuplements benthiques, mammifères marins, ressources halieutiques, bio-géochimie, microbiologie
  • les usages et activités humaines : pêche professionnelle, aquaculture, navigation maritime, tourisme et plaisance, réseaux de surveillance
  • les données réglementaires : zones Natura 2000, Znieff, OSPAR, …
  • les limites administratives en mer : zone économique exclusive, zones FAO, rectangles statistiques CIEM, ...

Structuré autour de catalogues thématiques regroupant les données rattachées à un laboratoire, un organisme, un projet (DCSMM, Granulats marins, Emodnet,…), ou une emprise géographique (Océan Indien, Nouvelle-Calédonie,…), la dimension de Sextant s'étend depuis l'échelle locale jusqu'à l'international.

  • Projets européens : Emodnet, Copernicus CMEMS, Seadatanet,…etc.
  • Projets nationaux : Pôle ODATIS, DCSMM, Granulats marins, DCE, …etc.
  • Projets régionaux : Rebent, Medbenth, Pelagis, …etc.
  • Projets outre-mer : Océan Indien, Nouvelle-Calédonie, Antilles, …etc.

 

La gestion des métadonnées et des droits d’accès aux données est effectuée de façon autonome et décentralisée par les administrateurs de catalogues, producteurs des informations géographiques mises à disposition. Cette organisation permet une diffusion et un partage pouvant éventuellement être restreints à une communauté d’utilisateurs définie et identifiée.

Fonctionnalités de Sextant

Conforme aux normes de l'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) et aux standards de l'Open Geospatial Consortium (OGC), Sextant est un système qui propose trois services d'accès à la donnée, la métadonnée étant toujours au centre du système, elle sert de liant entre les différents services. 

Le Catalogue de métadonnées : Rechercher les données

  • Un catalogue conforme à la directive Inspire, aux normes de l'ISO et au protocole CSW de l'OGC

La Carte : Visualiser les données

  • Un affichage des données via le protocole WMS de l'OGC

Le Panier : Télécharger les données

  • Des données disponibles à travers les protocoles WFS et WCS de l'OGC

Commencez par explorer le catalogue de métadonnées pour pouvoir ensuite visualiser et/ou télécharger la donnée.

L'accès à la donnée est géré directement par le producteur de la donnée et selon trois niveaux d'accessibilité : 1) seule la métadonnée est accessible dans le Catalogue ; 2) la donnée est rendue visible via la Carte ; 3) la donnée est rendue accessible au téléchargement par le Panier. Ces 3 niveaux de diffusion de l'information peuvent être limités à un groupe restreint (par identification et mot de passe personnel) ou totalement libre et public.