Coordination du dispositif de surveillance

Pour chacun des trois réseaux, un coordinateur contribue à ...

(1) harmoniser les activités des différents acteurs du réseau ;

(2) informer et former les acteurs du réseau ;

(3) centraliser et consolider les données recueillies ;

(4) participer à l’exploitation des données recueillies ;

(5) diffuser et valoriser les résultats.

Un groupe de coordination Ifremer de la surveillance de la santé des mollusques marins (COSMO) contribue à ...

(1) harmoniser les activités des différents réseaux ;

(2) élaborer la stratégie de surveillance du dispositif et à la réactualiser en fonction du contexte réglementaire, scientifique et socio-économique ;

(3) coordonner l’exploitation des données recueillies ;

(4) diffuser et valoriser les résultats.