Résultats

Les résultats de cette étude ont mis évidence un faible risque d’introduction de Mikrocytos mackini dans les populations d’huîtres de Charente-Maritime. Cependant, en cas d’introduction du parasite, le bassin ostréicole des Pertuis Charentais serait exposé à un risque élevé d’installation de Mikrocytos mackini. Les résultats étaient robustes, au regard de l’analyse de sensibilité effectuée.