Evolution de la surveillance

En filière conchylicole, les stratégies de lutte préventives contre les maladies semblent préférables aux stratégies de lutte curatives. L’enjeu principal est donc de limiter précocement la propagation des agents pathogènes « nouveaux », c’est-à-dire exotiques ou émergents. Par conséquent, l’objectif prioritaire de la surveillance épidémiologique chez les coquillages marins est la détection précoce des infections dues à des agents pathogènes exotiques ou émergents, pour aider le gestionnaire à décider le cas échéant de la mise en œuvre d’actions visant à limiter la propagation de ces organismes. L’introduction d’agents pathogènes exotiques ou l’émergence sont des événements plutôt rares ; dans un contexte d’économie de moyens, il semble indispensable d’optimiser les ressources dédiées à leur détection.