Station d'essais in situ Sainte Anne du Portzic

Située en rade de Brest au pied de l’Ifremer, cette station d’essai in situ permet de tester différents types d’équipements innovants, notamment pour les énergies marines renouvelables, en se rapprochant des conditions réelles d’utilisation en mer.

Chiffres-clés

20 m de profondeur pour immerger les équipements

7 m de marnage* aux grandes marées

2 m/s de courant de marée maximum

4 m de houle maximum (crête/creux)

* Marnage : écart entre marée basse et marée haute

Domaines d'activités

  • Tests de prototypes d’Energies Marines Renouvelables EMR

Le site accueille différents prototypes à échelle intermédiaire : éoliennes flottantes (Eolink, Windquest) et systèmes houlomoteurs (PH4S, Dikwe) qui ont été validés préalablement en bassin d’essai. Implanter une structure sur un site expérimental en mer permet de se confronter à des conditions proches de la réalité, tout en étant plus facile d’accès et en bénéficiant de l’expérience des équipes de l’Ifremer. La fourniture en continu des mesures environnementales (houle, vent, courant) et des paramètres physico-chimiques de la zone permet de qualifier les conditions d’essais des campagnes de tests d’instruments. En fonction de l’instrumentation utilisée, la production d’énergie et certains efforts sur la structure peuvent être caractérisés. Cela permet de tester et dé-risquer des systèmes et procédures d’installation et d’opération en mer.

  •  Zone de suivi environnemental

Le suivi hydrologique de la zone est opéré depuis 1998 par le Service d’Observation en Milieu LITtoral (SOMLIT) pour caractériser l’état général des masses d’eau de la rade de Brest et pour suivre son évolution en réponse au changement climatique. Il est complété par le suivi de la communauté micro-phytoplanctonique Phytobs et par le suivi hydrologique haute fréquence de la bouée instrumentée COAST-HF-Iroise (depuis 2000). Cela place la station de Ste-Anne-du Portzic au rang des plus anciennes stations d’observation côtière de la façade atlantique française. L’ensemble des suivis qui y sont menés fait partie de l’infrastructure de recherche littorale et côtière (IR-Ilico, https://www.ir-ilico.fr/).

  • Étude du comportement des matériaux

La station d’essai est utilisée pour étudier le suivi du comportement de matériaux en mer, et notamment l’influence de la colonisation marine (biofouling) et de la corrosion sur des échantillons de matériaux ou des sous-systèmes offshore. C’est aussi une zone d'expérimentation pour le développement et la validation de capteurs océanographiques. 

Contact : stanne@ifremer.fr

 

  • Il fait aussi partie intégrante de l’iC MERS (Marine Engineering Research for Smart, Sustainable and Safe Seas), premier institut Carnot dédié à l’océan, qui accompagne les entreprises de la filière mer (FIMER) dans le développement dérisqué, durable et digital des activités maritimes.
    https://www.instituts-carnot.eu/fr/institut-carnot/mers

Quelques essais réalisés :