Ifremer partenaire d’un projet innovant sur les e-Textiles, SmartT : Smart Textiles for Regional Industry and Smart Specialisation Sectors

Le projet SmartT, soumis à l'appel à projet Interreg V France (Channel) England, vient d'être accepté. Ce projet d'une durée de 3 ans est coordonné par le département de chimie de l'Université de Southampton.
SmartT vise à développer des textiles innovants émettant de l’irradiation UV, lorsque des pixels imprimés sur ces textiles sont stimulés électriquement. Des encres intelligentes sont au cœur de cette technologie révolutionnaire.

Quel est l'intérêt d'un tel textile ?

Ces nouveaux tissus présenteront des activités biocides vis à vis des bactéries et empêcheront par conséquent la formation et le développement de biofilm, le tout de manière large et non ciblé sur une catégorie de bactéries. 
Il est important de noter que cette technologie peut s'appliquer à de nombreux secteurs, que ce soit le médical, mais aussi le domaine environnemental, l’aquaculture...  

Ce projet est basé sur la coopération de plusieurs universités, instituts de recherche et PME des deux côtés de la Manche. L'équipe e-Textiles (University of Southampton, UoS) abordera les questions relatives à la fabrication, la conception et l'application. Le laboratoire de Chimie Organique Bio-organique (Université de Rouen, UoR, CNRS), identifiera les molécules aux émissions UV spécifiques, celles-ci seront ensuite intégrées dans les encres pour rendre celles-ci fonctionnelles. L'équipe PBS (Polymères, Biopolymères surfaces) de l'INSA optimisera la durée de vie des e-Textiles en utilisant des revêtements polymériques auto-réparables à la dernière étape de la fabrication.

Le laboratoire Détection, Capteurs et Mesures (IFREMER) caractérisera le cycle de vie du e-Textile de la création à la biodégradation et étudiera ses activités potentielles anti-biofilm. Le projet impliquera la société SplashMaps Ltd, mais également des petites entreprises afin d’analyser les applications spécifiques de ces nouveaux e-Textiles.