MERITE (2016-2020)

Marine Ecosystem Response to the Input of conTaminants in the coastal zonE

Coordination Ifremer

Type de projet

Financeur

 Durée du projet

 Lien

J. Tronczynski (BE)

International

CNRS/INSU, l'Ifremer, l'IRD

2016-2020

Site IRD, Site de la flotte, Conférence MISTRALS

Sites MISTRALS : IfremerInsu/Cnrs, Wikipedia

inscrit dans le cadre du Chantier MISTRALS (Mediterranean Integrated STudies at Regional And Local Scales). MISTRALS est un méta-programme décennal 2010-20, pour la compréhension du fonctionnement du bassin méditerranéen sous l’effet des changements globaux naturels et anthropiques. Dans ces trois dernières années de MISTRALS, MERITE a été positionné dans un axe transverse Pollution et Contaminants (AT P&C).

Cette action aborde des thématiques liées aux réponses des écosystèmes marins aux pressions et impacts naturels et anthropiques – habitats/réseaux trophiques/contaminants chimiques en zones à intérêt économique (baies urbanisées et zones de pêche) dans la Méditerranée occidentale et centrale. Cette thématique scientifique à visée sociétale a émergé d'une volonté de l’Ifremer, qui l’a initié, puis largement contribué au montage du document prospectif. Nous sommes maintenant impliqués dans les travaux de coordination de cette action (cf. document prospective MERITE – 2016-2020, mise à jour en octobre 2017).

Le consortium MERITE-HIPPOCAMPE

Consortium multi-instituts de plus de 60 participants (dont 4 doctorants et 2 post-doctorants), provenant des communautés MERMEX-MERITE, CHARMEX et LMI COSYS-MED

Campagne océanographique MERITE-HIPPOCAMPE

PI Programme MERITE HIPPOCAMPE (AT Pollution & Contaminants, MISTRALS) : Marc TedettiF. CarlottiM. Pagano (MIO), J. Tronczynski (IFREMER), S. Sammari (INSTM, Tunisie)

Une équipe de 16 scientifiques français et tunisiens conduite par des chercheurs du MIO (UMR du CNRS, IRD, AMU, UTLN) et de l’IFREMER réalise une campagne transméditerranéenne de 30 jours (13 avril-14 mai 2019), baptisée MERITE-HIPPOCAMPE, visant à caractériser l’état de santé des écosystèmes marins, en particulier la contamination du plancton dans des zones d’intérêt écologique du nord et du sud de la Méditerranée.

La campagne transméditerranéenne MERITE-HIPPOCAMPE se déroule à bord de l’ANTEA, navire hauturier de la Flotte Océanographique Française du 13 avril au 14 mai 2019 entre la Seyne-sur Mer et le Golfe de Gabès. 19 stations réparties sur 1 500 km ont été sélectionnées pour être échantillonnées le long d’un gradient nord-sud, de zones côtières très anthropisées à l’océan du large. MERITE-HIPPOCAMPE a pour objectif majeur d’approfondir les connaissances sur l’accumulation et le transfert des éléments métalliques et organiques issus des activités humaines au sein des organismes planctoniques - des bactéries jusqu’au zooplancton - sous l’effet des forçages atmosphériques et continentaux.

A bord de l’ANTEA, les équipes collectent des échantillons d’eau de mer, de plancton et des dépôts atmosphériques sur une zone de plus de 1500 km entre La Seyne-sur-Mer et Gabès. D’importants dispositifs analytiques et moyens d’échantillonnage y sont déployés pour mesurer une très large variété de paramètres biologiques, physiques et chimiques dans l’eau, mais également au sein des organismes planctoniques. Un véritable challenge technique a été relevé par les équipes pour mener à bien ces travaux à bord du navire, puis dans les laboratoires français et tunisiens.

Projet phare de l’Axe Transverse Pollution et Contaminants du programme MISTRALS (CNRS/INSU), la campagne MERITE-HIPPOCAMPE est un projet international, transméditerranéen, multi-instituts de recherche et transdisciplinaire qui permettra d’identifier :

  1. Le rôle du plancton marin en tant que « pompe biologique » pour les contaminants
  2. Le rôle des dépôts atmosphériques dans la contamination des écosystèmes marins
  3. Le rôle des différentes classes de taille du plancton dans l'accumulation de contaminants
  4. Le rôle des interactions trophiques dans l'accumulation / transfert de contaminants
  5. Le lien entre les caractéristiques de l'habitat et la contamination du plancton dans différentes écorégions

Les informations collectées permettront de caractériser l’état de santé des écosystèmes marins, en particulier la contamination du plancton dans des zones d’intérêt écologique et économique du nord et du sud de la Méditerranée.

Cette campagne de recherche est financée via le programme MISTRALS par le CNRS/INSU, l'Ifremer, l'IRD. Elle est principalement mise en œuvre par les laboratoires français  MIO (IRD / CNRS / AMU / UTLN) et  BE, LBCM et LERPAC (IFREMER), et les laboratoires tunisiens INSTM et  FSB  (Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, et Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Tunisie). Cette coopération franco-tunisienne rentre dans le cadre du  LMI Cosys-Med (IRD) qui organise et soutient des actions de recherche conjointes. Elle implique également des partenariats avec le LRTA (IRSN) et LISA (CNRS/Universités Paris-Est Créteil, Paris Diderot) et l'IMT-Lille-Douai.

Cédric Garnier, François Carlotti, Marc Tedetti et Marc Pagano du MIO sont avec Jacek Tronczynski (Ifremer) les initiateurs de ce projet qui s’est d’abord amorcé par des opérations parallèles dans le Golfe du Lion et dans le Golfe de Gabes (Programme MISTRALS / MERMEX-MERITE 2016-2018) avant le lancement de cette campagne transméditerranéenne (Programme MISTRALS /  Axe Transverse Pollution et Contaminants). Océanographes, chimistes, microbiologistes, et planctonologistes du MIO (~20 chercheurs et ingénieurs des organismes IRD, CNRS, AMU et UTLN) font partie de l’équipe scientifique.

Dans ce programme, le MIO est au cœur d’une triple coopération :

Une coopération MIO - IFREMER (équipes BE, LBCM et LERPAC) dans le domaine de la contamination chimique, organique et métallique, et les microplastiques. Chimistes et biologistes des deux organismes ont mis au point des techniques novatrices pour collecter et mesurer les contaminants dans des fractions de taille très fines de particules et de plancton.

La coopération franco-tunisienne organisée depuis plusieurs années dans le cadre du Laboratoire mixte international COSYS-Med (IRD) est largement mise en avant dans cette campagne par des observations conjointes de chercheurs du MIO et des laboratoires tunisiens INSTM et FSB sur l’hydrodynamisme, le plancton, la matière particulaire et dissoute dans la mer, et les contaminations associées. Cette étude transméditerranéenne du Golfe du Lion au Golfe de Gabes est une première et bénéficiera des connaissances des différentes équipes. Cette campagne océanographique permettra en effet de compléter les travaux entrepris ces dernières années sur les rives sud et nord pour une meilleure compréhension du fonctionnement de l’environnement marin méditerranéen. Enfin, la formation est aussi un volet important avec la participation à bord de l’ANTEA de trois doctorants et d’un post-doctorant tunisiens.

Une coopération Mermex-Charmex. Les apports atmosphériques de contaminants dans l’océan font l’objet de mesure à terre (collecte de dépôts atmosphériques de mars 2019 à juin 2020 au Nord (Marseille) et au Sud (Sfax) de la Méditerranée) et, au cours de la campagne Hippocampe, à bord de l’ANTEA. Le savoir-faire des laboratoires LISA et LSCE développé lors de plusieurs opérations du programme Charmex est à nouveau mis en œuvre dans cette campagne.

Au-delà des apports pour la connaissance scientifique, le projet a aussi pour objectif de sensibiliser le grand public aux changements globaux en mer Méditerranée.

La vulnérabilité de l’environnement méditerranéen aux changements globaux n’est plus à démontrer. C’est donc pour sensibiliser le public à la fragilité de cet écosystème que les scientifiques ont accueilli à bord du navire ANTEA des lycéens lors de l’escale à Tunis fin avril selon un programme établi par l’IRD en Tunisie. Par ailleurs, le grand public peut suivre le déroulement de la campagne grâce à un  carnet de bord mis en ligne et alimenté par l’équipage.

 

Questions adressées dans MERITE-HIPPOCAMPE

  1. Le rôle des dépôts atmosphériques dans la contamination des eaux marines ?
  2. Le rôle des différentes classes de taille du plancton dans l'accumulation / transfert de contaminants ?
  3. Le rôle des interactions trophiques dans l'accumulation / transfert de contaminants ?
  4. Le lien entre les caractéristiques de l'habitat et la contamination du plancton ?

Etudes couplées atmosphère-océan. Campagne en mer transméditerranéenne HIPPOCAMPE
(N/O Antéa, 13 avril-14 mai 2019) -> 19 stations

 

Personnels Ifremer
Les partenaires

Labo LBCM : J. Knoery, N. Briant, B. Thomas,

Labo LER/PAC : C. Ravel,  C. Brach-Papa, F. Galgani,

MIO : M. Tedetti, F. Carlotti, M. Pagano, M. Quéméneur, L. Guilloux, D. Malengros, C. Chevalier, V. Rossi,  S. Chifflet, L.-E. Heimbürger-Boavida, C. Guigue, S. Jacquet, A. Dufour, R. Sempéré, B. Misson, L. Cabrol, P. Cuny, O. Pringault, M. Thyssen, G. Grégori, D. Banaru
CEREGE : T. de Garidel
LSCE : F. Dulac
LISA : K. Desboeufs
FSB : A. Sakka Hlaili, N. Daly, N. Makhlouf (thèse), M. Meddeb (post-doc)
IMT Douai : A. Bourin
INSTM : S. Ben Ismail, C. Sammari, M. Brahim, L. Chouba, M. Belhassen, N. Zaaboub, A. Zouari, I. Boudriga (thèse), M. Mahfoud
IRSN : O. Radakovitch
SEDOO : P. Vert, H. Ferré.