Projets

Le laboratoire est impliqué dans plusieurs projets :

Projets en cours :

POLLUSOLS (2015-2019)

Le programme Pollusols (Pollutions diffuses dans le continuum Terre-Mer, 2015 -2019) est financé principalement par la région Pays de la Loire, est coordonné par l'Université de Nantes et est géré par l’OSUNA. Ce projet est parti du constat que les activités humaines (transports, industrie, chauffage, agriculture,...) émettent de nombreux polluants, qui se propagent et contaminent l’environnement, dont le milieu marin par ses ressources biologiques et ses sédiments. Même très faiblement, de grandes étendues terrestres peuvent ainsi être durablement polluées et agir comme des sources de contaminants, on parle alors de pollutions diffuses. En Pays de la Loire, plusieurs équipes de chercheurs de différents domaines (biologie, géologie, sociologie, biogéochimie, physique,...) se sont réunies autour de cette problématique des pollutions diffuses et de leur gestion.

Pour rappel, les trois objectifs de ce programme qui a démarré en 2015 sont :

  • d’améliorer la compréhension de l’ensemble du cycle de pollution,
  • de proposer des outils pertinents pour la gestion des sols et sédiments pollués,
  • tout en structurant les activités de recherche sur les pollutions diffuses et en profitant de l’originalité de l’approche scientifique qui traite l’ensemble du continuum terre-mer.

Les contaminants étudiés dans ce programme sont des métaux choisis comme « modèles », les métaux étant trop nombreux pour être étudiés dans leur diversité : des métaux émergents (platinoïdes), d’autres toxiques à faible dose (mercure, plomb), d’autres encore oligo-éléments (indispensables, mais devenant toxiques
 à forte dose ; cuivre, zinc), ou encore des radionucléides.

ANR Lab-On-Ship (Lab-On-valve system for shipboard heavy metals measurements, 2014-2019)

Le projet ANR Lab-On-Ship (Lab-On-valve system for shipboard heavy metals measurements, 2014-2019) vise à développer un système d’analyse modulaire et facilement opérable depuis un navire océanographique. Le système proposé est basé sur la technologie « Lab On Valve » (LOV) combinée à un système en flux de micro-pompes à solénoïdes (MultiPumping Flow system – MPFS) (Mattio et al., 2017). L’une des originalités majeures de ce projet réside dans la fabrication d’une « vanne laboratoire » à l’aide d’outils de prototypage rapide par impression 3D. L’année 2017 a notamment été consacrée à l’intégration au système LOV-MPFS des différents modules nécessaires au fonctionnement du système analytique. Ce dernier comprend i) un module d’extraction en phase solide à l’aide de matériaux polymères spécialement développés pour cette application, ii) un module de détection par spectrofluorimétrie UV-visible après dérivation par un réactif spécifique des analytes d’intérêts et iii) un module miniaturisé de photo-oxydation.