IMPACT

IMPACT (LabEX COTE, 2013-2016) : Influence de la qualité de la Matière organique dissoute sur la toxicité des Pesticides vis-à-vis des micro-Algues le long d'un ConTinuum eau douce – eau marine. Projet coordonné par IRSTEA Bordeaux.

Le projet IMPACT avait pour objectif d'évaluer l’influence de la matière organique dissoute (MOD) naturelle sur les effets toxiques de pesticides sur des espèces de phytoplancton provenant des deux types d'écosystèmes aquatiques majeurs : eau douce et eau marine. Dans ce but, quatre espèces de micro-algues (dulçaquicoles et marines) en culture ont été exposées à différents herbicides, seuls et en mélange, avec et sans MOD collectée in situ. Les effets de ces expositions ont été évalués sur les variations de croissance, d'activité photosynthétique, de concentration pigmentaire ainsi que la présence de stress oxydant.

Le projet IMPACT a ainsi permis, via la réalisation de la thèse de Nathalie Coquillé, de mettre en évidence, pour la première fois en présence de MOD naturelle :

- des modifications quantitatives et qualitatives de la MOD dans les cultures de microalgues en conditions non axéniques, résultant de phénomènes de consommation et sécrétion/excrétion dus aux microalgues et/ou à leurs bactéries associées (Coquillé et al., soumis) ;

- l’apparition d’un métabolite du diuron chez l’une des espèces d’eau douce, uniquement en présence de MOD, indiquant une capacité de métabolisation des microalgues et/ou de leurs bactéries associées (Coquillé et al., soumis) ;

- des phénomènes de modulation de la toxicité des herbicides, qui apparaissent espèce dépendants, la toxicité ayant été augmentée chez une des espèces marines alors qu’elle a été diminuée chez l’autre (Coquillé et al., soumis).