Sclérochronologie

Cette discipline permet de reconstruire l’histoire vécue par les organismes vivants à partir de l’étude de pièces calcifiées. Chez les vertébrés marins, l’estimation de l’âge d’un individu peut être effectuée à partir d’otolithes, pièces de l’oreille interne, d’écailles, mais aussi de vertèbres, d’os operculaires, de rayons de nageoires…

Le squelette conserve des marques temporelles enregistrées au cours de la vie. La sclérochronologie permet ainsi d’estimer la croissance et d’établir la structure démographique des stocks halieutiques, données qui doivent être fournies chaque année par la France dans le cadre de la Politique Commune des Pêches.