Délégation de Nouvelle-Calédonie

50 ans de présence en Nouvelle-Calédonie

L'Ifremer s’est implanté en Nouvelle-Calédonie au début des années 70 en apportant un appui scientifique aux premiers essais expérimentaux d’élevage de la crevette.

La toute première station aquacole du territoire dédiée à la crevetticulture a été créée par la SPIFDA[1] en 1972, sur la presqu’île de Beaupré aux abords de la baie de Saint-Vincent (80 km au nord-ouest de Nouméa, commune Boulouparis). Un an après, les bassins produisent la première tonne de crevette issue d’ensemencements avec l’espèce locale Penaeus merguiensis.

Le centre national pour l'exploitation des océans (CNEXO) dispense ses premières expertises scientifiques dès 1973, lorsque la station de Saint-Vincent est transférée à la Nouvelle-Calédonie et sa gestion confiée à l’association Aquacal. Le CNEXO gère pleinement la station à partir de 1978, puis devient l’Ifremer en 1984.

[1] South Pacific Island Fisheries Development Agency, une agence créée par la FAO et la communauté du Pacific Sud (CPS). Source : Le Guen Tanguy, David Gilbert. L'aquaculture de la crevette Penaeides en Nouvelle-Calédonie (1970 -1995). In: Cahiers d'outre-mer. N° 203 - 51e année, Juillet-septembre 1998. Activité halieutique des mers tropicales et australes. pp. 305-322.

La délégation actuelle

 

Aujourd’hui, l’Ifremer opère sur le territoire grâce à sa délégation de Nouvelle-Calédonie et son unité de recherche LEAD-NC, soit,  :

  • 45 salariés, dont 13 chercheur.se.s et ingénieur.e.s permanents et 18 emplois locaux
  • 3 implantations : deux sites à Nouméa (campus IRD et Laboratoire d'étude des microalgues) et une station aquacole à Saint-Vincent.

La délégation de Nouvelle-Calédonie est basée à Nouméa (campus IRD à l’Anse-Vata). Elle est rattachée administrativement au Centre Ifremer du Pacifique, situé en Polynésie française.

Le PDG de l'Ifremer, le directeur général et les directeurs scientifiques sont représentés sur place par le délégué Ifremer en Nouvelle-Calédonie.

M. Benoit Soulard, ingénieur de formation, est actuellement le délégué Ifremer de la Nouvelle-Calédonie et le responsable de l’unité de recherche LEAD-NC « Lagons, écosystèmes et aquaculture durable » (nommé à ce poste le 15 juin 2021).

--> Voir l’organigramme de l’Ifremer en Nouvelle-Calédonie

Liste des délégués qui se sont succédé depuis 1973 
  • Daniel DUSSERT
  • Francis BESSE
  • Daniel DUSSERT
  • Michel GAUTHIER
  • Jean-Louis MARTIN
  • Christian GALINIE
  • Denis COATANEA
  • Yves HARACHE
  • Lionel LOUBERSAC
  • André CARPENTIER
  • Emmanuel TEISSIER

 

L’unité de recherche LEAD-NC

 

L’unité de recherche LEAD-NC « Lagons, écosystèmes et aquaculture durable » compte 18 chercheur.e.s, ingénieur.e.s et technicien.ne.s. Cette unité est essentiellement basée à la station aquacole de Saint-Vincent, toutefois les équipes de recherches opèrent sur deux autres sites : les laboratoires du campus IRD et LEMA à l’aquarium des lagons.

 

En savoir plus sur les activités de recherche du LEAD-NC