Le second jour d’opérations de la campagne POLYPLAC (6 Septembre 2012)

POLYPLAC en direct - Bulletin n° 4
Le second jour d’opérations de la campagne POLYPLAC (6 Septembre 2012)

La vie à bord

La nuit a vu la poursuite du levé en axes parallèles entamé la veille. A 8h ce matin le bateau avait terminé cette opération et reprenait sa route cap au 75. Toute la journée le temps a été clair et bien dégagé. Le vent, l’alizé, s’est établi à 7 Beaufort soutenu et la mer, déjà formée la veille, d’Agitée est devenue mer Forte avec des creux atteignant 4 mètres.

Quelques mots sur l’équipage

Une opération scientifique comme POLYPLAC ne peut être correctement menée sans un commandement du navire et un équipage chevronnés : celui de GENAVIR.

Sous les ordres de Philippe Robbe le Commandant, Aurélien le second, Sébastien et Pierre Yves les deux lieutenants, se relèvent par quart, comme l’équipe scientifique et l’équipe de contrôle instruments, et règlent la route de l’Atalante et les profils requis conformément aux directives du chef de mission. Milan, le Zef, est là pour apprendre en tant qu’élève.

Aux machines le chef mécanicien, Emeric, son second, Greg, l’officier mécanicien, Max, le maître machine, Bruno, le maître électricien, Anthony, deux ouvriers mécaniciens Sébastien et Patrice, et le nettoyeur, Nicolas font ce qu’il faut pour que la puissance nécessaire soit offerte et que la vitesse soit maintenue au niveau optimal pour les mesures.

Michel et Luc, officiers électroniciens, suivent, contrôlent, testent, entretiennent toute l’électronique du navire et de ses instruments, alors que les deux Gilles et Erwan assurent, avec nous, les quarts au PC scientifique et contrôlent en continu la bonne marche des instruments scientifiques.

Sur le pont, Victor, le Bosco, Jean Michel, maître de manœuvre, Jean Paol, chef de bordée, Karine, Jean Jacques, David, Didier et Loïc, matelots, profitent du beau temps, avec l’aide des ouvriers machine pour réparer, lubrifier, graisser, décaper peinture et rouille, arrimer le matériel…, bref assurer tout l’entretien continu du navire.

Karine pique la rouille

Sébastien répare un bastingage

Jean-Jacques entretien un treuil

Karine pique la rouille

Sébastien répare un bastingage

Jean-Jacques entretien un treuil

Enfin, tout au bas du bateau, aux cuisines, Philippe et Jacques, premier et second maître d’hôtel, Thierry, José et Philippe, premier cuisinier, second cuisinier et aide polyvalent, nous mijotent les repas, nous servent à table et entretiennent nos cabines comme sont aussi nettoyées les coursives.

28 hommes d’équipage et 3 techniciens embarqués de GENAVIR sont là pour que l’Atalante réponde à toutes nos sollicitations.

Aujourd’hui nous vous présentons le commandant et les hommes de la Passerelle.

Philippe ROBBE

Aurélien COURBE

Sébastien MARTIGNE

Pierre-Yves MEAR

Milan SCHEVENEMENT

Philippe ROBBE

Aurélien COURBE

Sébastien MARTIGNE

Pierre Yves MEAR

Milan SCHEVENEMENT

Commandant

2ème Capitaine

Lieutenant Navigation

Lieutenant Commissaire

Zef

Quelques éléments significatifs des opérations poursuivies pendant cette deuxième journée de travail

Hermann a intégré l’ensemble des données de navigation, de météo, de célérité du son, de bathymétrie sous la trace du navire afin d’en restituer les courbes 24 h par 24h.

A gauche la bathymétrie enregistrée le 5 septembre

A droite en bleu la température de surface, en jaune la température de l’air.

A gauche la bathymétrie enregistrée le 5 septembre,
à droite en bleu la température de surface, en jaune la température de l’air. (© Ifremer)

Ci-dessus la vitesse du son enregistrée le 5/9

Ci-dessus la vitesse du son enregistrée le 5/9. (© Ifremer)

Charline a poursuivi l’exploitation des données du multifaisceaux acquises la veille, notamment en nettoyant les sondes parasites. Ce soir les données acquises depuis le départ de Tahiti jusqu’au début du premier profil sont traitées.

L’intégration sous SIG ou encore le début de la rédaction d’éléments du rapport final ont été lancés.

Ambiance studieuse et concentration pour le traitement de données et la rédaction. En arrière-plan la carte des levés de la campagne SHOMPOLqui a précédé POLYPLAC, réalisée pour le SHOM aux Iles de la Société.

Ambiance studieuse et concentration pour le traitement de données et la rédaction. En arrière-plan la carte des levés de la campagne SHOMPOLqui a précédé POLYPLAC, réalisée pour le SHOM aux Iles de la Société.
(© Ifremer/L. Loubersac).

Benoit Loubrieu, chef de mission a organisé à 18h15 en salle de réunion, pont E, une conférence devant tout le personnel de bord sur le programme EXTRAPLAC et le cas particulier de POLYPLAC. Cette réunion a été très positive, a soulevé plusieurs questions et il a été décidé que Damien, de RBE/RMPF Tahiti, présenterait le sujet des Energies Marines Renouvelables et Lionel, de RBE/LEAD Nouvelle-Calédonie, les enjeux marins du territoire et le cas particulier du programme d’observation de la biodiversité par vidéo sous-marine.

Et puis le navire, entré dans la nuit, a continué sa route vers l’Est pour finaliser le raccordement avec un fond inférieur à 4300 m. Après un premier virage cap au 180, il a entamé un second, cap au 80, pour un profil sur le sommet de la ride qui va nous conduire au-delà de la limite de la ZEE que nous traverserons vers 4h du matin.

Quart de nuit, surveillance des écrans de contrôle navigation, multifaisceaux, sondeur sédiments, ADCP.

Quart de nuit, surveillance des écrans de contrôle navigation, multifaisceaux, sondeur sédiments, ADCP.
(© Ifremer/L. Loubersac).

Autres activités :

Nous avons lancé le concours permettant de définir le logo de POLYPLAC. Plusieurs esquisses nous ont été offertes par Hermann, Le résultat très bientôt !!!