Les objectifs du projet MASCOET sont d’acquérir des connaissances scientifiques sur l’apparition des blooms de la microalgue toxique Pseudo-nitzchia et de sa toxine amnésiante, l’acide domoïque, sur les mécanismes de contamination et de décontamination des pectinidés par l’acide domoïque, ainsi que sur la biologie et l’habitat permettant le développement du pétoncle noir. La rade de Brest est le site d’étude privilégié, mais d’autres sites tels que ceux de Charente Maritime ou de la baie de Seine sont également inclus dans ce projet. Comprendre les facteurs de perturbation du milieu, anticiper l’apparition de la toxine, étudier la décontamination de la coquille Saint-Jacques doit permettre de repenser la gestion souvent complexe des pêcheries coquillières aujourd’hui fragilisée par un écosystème modifié.