Impact d’une obligation de débarquement sur les dynamiques couplées écosystème-pêcheurs : approche par modélisation individu-centrée appliquée à la Manche orientale

Monsieur Pierre BOURDAUD a soutenu sa thèse en vue de l'obtention du grade de Docteur de L’Université du Littoral Côte d’Opale,

le 23 janvier 2018 à 14h30 à l'Université du Littoral Côte d’Opale, Centre universitaire Napoléon, dans l’amphithéâtre de l’IUT – ULCO,

Ecole Doctorale : ED 104, Sciences de la Matière, du Rayonnement et de l’Environnement (SMRE)

Spécialité : Géosciences, Ecologie, Paléontologie, Océanographie

Composition du jury :

  • Lynne SHANNON – University of Cape Town, South Africa - Rapportrice
  • Robert THORPE ‐ CEFAS, UK ‐ Rapporteur
  • Olivier THEBAUD – IFREMER, UMR AMURE, Brest ‐ Examinateur
  • Frida BEN RAÏS LASRAM ‐ Université du Littoral Côte d’Opale ‐ Examinatrice
  • Patrick LEHODEY ‐ CLS, Toulouse ‐ Examinateur
  • Paul MARCHAL ‐ IFREMER, Unité HMMN, Boulogne sur mer ‐ Directeur de thèse
  • Morgane TRAVERS-TROLET – IFREMER, Unité HMMN, Boulogne sur mer – Co-directrice

Résumé : L’objectif de cette thèse était d’anticiper les effets de l’Obligation de Débarquement (OD) mise en place en UE depuis début 2015 en Manche Orientale (MO). Pour accomplir ces objectifs, il a été prévu de : i) mieux comprendre la distribution spatiale saisonnière d’espèces commerciales à l’aide d’observations embarquées sur des navires commerciaux, ii) les comparer avec la distribution de l’effort de pêche à fine échelle des chalutiers de fond (OTB), et iii) développer un modèle individu-centré de dynamique des flottilles, DSVM, à intégrer avec le modèle écosystémique OSMOSE pour simuler l’OD. L’utilité des données d’observations embarquées a été prouvée pour une majeure partie des espèces échantillonnées, en utilisant une validation par la bibliographie et un indicateur géostatistique. Ensuite la comparaison de l’effort de pêche à fine échelle a fourni une amélioration de la quantification de l’effort de pêche effectif et mis en valeur l’importance de la seiche et du rouget barbet pour la distribution des OTB en MO. De plus, l’intensité de ciblage des OTB a été quantifiée en Octobre à l’aide d’un nouvel indicateur, et démontré l’intérêt pour les mêmes espèces, mais aussi la contrainte d’un faible quota de cabillaud pour les pêcheurs. Les résultats du couplage OSMOSE-DSVM montrent que l’OD aurait des effets négatifs à court-terme pour le revenu des pêcheurs, induits par le déplacement de l’effort de pêche afin d’éviter les dépassements de quota, mais serait profitable à moyen-terme. Cependant, l’OD provoquerait une hausse de la pression de prédation produite par le cabillaud et le merlan sur les autres espèces, ce qui n’améliorerait pas l’état global de l’écosystème.

Mots clés : distribution spatiale, saisonnalité, données commerciales, données de campagnes scientifiques, Manche Orientale, effort de pêche, assemblages d’espèces cibles, obligation de débarquement, modèle individu-centré, dynamiques des flottilles.

Unsupported value (NULL)