Canche/Authie

Aujourd’hui, l’évaluation du recrutement de la sole de Manche Est est en large partie basée sur une campagne d’estimation d’abondance des juvéniles réalisée sur une seule zone de nourricerie côtière (la baie de Somme), alors que plusieurs nourriceries de productivités différentes, et non synchrones selon les années, participent au recrutement du stock de Manche Est. Ainsi, améliorer notre connaissance de la dynamique spatio-temporelle du recrutement devrait contribuer à la qualité de l’évaluation du stock.

Les juvéniles de soles séjournent dans les nourriceries côtières durant leur deux ou trois premières années de vie (âges 0, 1 et 2). En cohérence avec les travaux précédents, il a été choisi de concentrer nos efforts sur l’âge 1, plus facile à échantillonner que l’âge 0 trop côtier, et plus fiable que l’âge 2 (qui commence à quitter les nourriceries). 

Trois zones ont été choisies sur les côtes françaises sur la base des travaux précédents identifiant des zones de nourriceries homogènes en termes de productivité et de synchronicité: la Baie des Veys, La Baie de Seine, et le secteur au large des estuaires de la Canche et de l’Authie.

Pour chaque zone, un plan d’échantillonnage comprenant une trentaine de traines a été établi sur la base des campagnes précédentes puis soumis aux patrons pêcheur nous accueillant à bord :

Mr Montassine à bord de l’ORCA, Mr Devarieux à bord de Ma désirade, et Mr Lefort à bord du P’tit Vox. L’engin d’échantillonnage utilisé est un chalut à perche standard de 3 mètres.

 Les campagnes se sont donc déroulées entre le 23 au 29 septembre sur les trois sites. Toutes les soles et plies capturées ont été dénombrées et mesurées.

 

Cette campagne multi-site sera reconduite à l’automne 2017, en élargissant la méthodologie à l’ensemble des poissons commerciaux et crevettes (dénombrements et mensurations).