TOOLBAR

Les otolithes sont les pièces calcifiées les plus utilisées au monde, notamment pour produire des structures en âge des espèces exploitées indispensable pour assurer de bonne évaluation de stock. Leurs caractéristiques structurelles et morphologiques dépendent d’une combinaison de facteurs génétiques, ontogénétiques (liés aux traits d'histoire de vie : reproduction, croissance, etc.) et environnementaux. L’environnement influence indirectement les otolithes par le biais du métabolisme mais aussi directement via leur biominéralisation. Dans un contexte de réchauffement climatique, ce projet expérimental suivra 3000 bars initialement élevés à une température de 16°C dont 160 seront transférés à 21°C toutes les 4 semaines à partir de 12ème semaine (date à laquelle il est possible de suivre individuellement les bars par transpondeur Nanotech).

Le marquage des individus par transpondeur et celui de leurs otolithes à l’oxytétracycline à plusieurs points dans le temps permettront un suivi parallèle de la croissance somatique et de l’ontogenèse des caractéristiques de l'otolithe (taille, opacité et forme) pour analyser les effets direct (biominéralisation) et indirect (métabolisme) de la variabilité de la température, une composante clef du changement climatique, sur la formation de l'otolithe, processus primordial à la connaissance et au suivi des populations halieutiques.

L’unité HMMN est à l’initiative de ce projet. Elle participera aux marquages durant l’expérimentation et le pôle de Sclérochronologie sera en charge de l’analyse des otolithes. Enfin, l’analyse des résultats et la rédaction de publications issues de ce projet seront menées par l’Unité HMMN en particulier.