Unité Technique Phytoplancton

Afin d’assurer le suivi des évolutions phytoplanctoniques dans le milieu, abondance et composition, l’unité technique Phytoplancton dispose de deux microscopes inversés dont un permettant de pratiquer des observations par épifluorescence. Cette technique permet, par coloration des cellules et fluorescence, de mettre en valeur des taxons de petite taille et d’affiner l’identification de certains d’entre eux. Le suivi phytoplanctonique des eaux côtières se fait dans le cadre du REPHY

Cinq lieux, du pertuis Breton à l’aval de l’estuaire de la Gironde, font l’objet d’un suivi régulier par l’analyse de flores totales, c’est-à-dire la réalisation du dénombrement et de l’identification de tous les phytoplanctons reconnaissables dans un échantillon d’eau. Un suivi des flores toxiques (principalement Dinophysis, Alexandrium, Pseudo-nitzschia) est également opéré sur ces lieux ainsi que sur d’autres lieux complémentaires.

Les échantillons sont prélevés in situ puis après fixation (au lugol), ils sont mis à décanter plusieurs heures dans une cuve spécifique (sous-échantillon) pour analyse phytoplanctonique au microscope.

Un échantillon frais (phytoplancton vivant) est également réservé afin de complémenter si besoin les observations et de réaliser des mesures de Chlorophylle a et phéopigments par filtration de l’eau sur filtres dédiés.