Planification spatiale des activités aquacoles en Normandie : co-construction d’un outil d’aide à la décision

La conchyliculture, activité importante en Normandie, doit faire face à certaines difficultés (mortalités, diminution de la qualité des produits). La réorganisation des zones d’élevage et éventuellement le développement de nouvelles activités plus au large constituent un nouvel enjeu. A contrario, la pisciculture marine, très peu développée dans cette région, apparaît comme une perspective de développement économique potentiel. Par ailleurs, l’aquaculture est une activité du littoral au même titre que de nombreuses autres (e.g. pêche, tourisme, industrie pétrolière et nucléaire, énergie renouvelable) auxquels s’ajoutent différentes mesures de protection environnementale (e.g. zones Natura 2000, réserves naturelles) susceptibles de représenter des contraintes au développement aquacole. Dans ce contexte, un réel besoin de planification existe. Il a été formulé au niveau européen par la Directive PEM (Planification de l’Espace Maritime) visant à organiser la répartition spatiale et temporelle des activités humaines se déroulant en mer pour garantir leur efficacité et leur durabilité. Le projet AquaSpace (2015-2018 ; http://www.aquaspace-h2020.eu/) a pour objectif de contribuer au cadre décisionnel européen de la planification spatiale en aquaculture en développant des outils d’aide à la décision en association avec les parties prenantes. Ces outils sont appliqués à 21 cas d’étude. En Normandie, SISAQUA (Système d’Information Spatiale pour l’AQUaculture ; http://sextant.ifremer.fr/fr/web/sisaqua) a été réalisé à partir d'une application originellement développée en Norvège, Akvavis. SISAQUA est d’abord un projet SIG qui permet de regrouper et de visualiser différents types de données spatialisées à la fois d’intérêt pour l’aquaculture mais également susceptibles d'être contraignantes (autres usages, protections environnementales, aménagements…). Ce projet est hébergé au sein de l’Infrastructure de Données Géographiques Sextant de l’Ifremer. Un module de traitement a pu être développé. Il permet de combiner différentes sources d'informations pour générer des indicateurs renseignant sur les sites propices à l’aquaculture. Les données sources ainsi que les indicateurs ont été définis en concertation avec les parties prenantes (représentants du secteur aquacole, de certains autres usages, de l’administration et de la société civile) au cours de 2 ateliers de travail