Impacts de l’extraction de granulats marins en France métropolitaine. Quelle information apportée par les suivis industriels ?

L’extraction de granulats marins représente une alternative aux extractions terrestres, dans un contexte de contraintes environnementales de plus en plus strictes. En France, l’extraction de granulats marins reste une activité relativement modeste, tant par la surface allouée (0,04% de la Zone Economique Exclusive) que par les volumes prélevés chaque année (2 à 2,6 millions de m3). Malgré cela, la littérature scientifique internationale suggère que les impacts environnementaux générés par cette activité pourraient être forts. Cependant, seules quelques rares études scientifiques ont porté sur les conséquences de l’extraction de granulats marins sur le fond marin français. Pour la plupart des concessions, la seule source d’information sur les impacts engendrés par cette activité tient dans les rapports de suivis environnementaux (souvent quinquennaux) exigés par le code minier.

Dans le cadre de l’article 99 de la loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages, une convention a été signée entre l’Ifremer et le ministère de la Transition Energétique et Solidaire. Celle-ci prévoyait la rédaction d’une synthèse sur les impacts environnementaux de l’extraction de granulats marins sur la base d’une ré-analyse des dossiers de suivis quinquennaux précédemment portés à la connaissance de l’Ifremer dans le cadre des saisines de l’état pour l’instruction des sites d’extraction. La présentation faite aux journées Manche Mer du Nord rapporte les principaux éléments de cette synthèse : modification de la morpho-bathymétrie et de la nature du fond marin, forte diminution de la biodiversité benthique et altération des communautés halieutiques… Outre les impacts sensu stricto, cette présentation a également été l’occasion de s’interroger sur la possibilité de réutiliser les données acquises par les suivis industriels, à des fins scientifiques. Enfin, différentes perspectives de recherche sur la thématique « granulats marins » ont été évoqués.