Histoire et géographie de la répartition du benthos animal dans le Golfe normano-breton

Le golfe normano-breton constitue une entité géographique et écologique particulière. D’un point de vue physiographique, il constitue une profonde indentation côtière en Manche occidentale qui est délimitée sur sa façade maritime par une ligne joignant le cap de La Hague et la fosse des Casquets aux Héaux de Bréhat. Il couvre une superficie totale de l’ordre de 14000 km2 et possède un littoral d’environ 450 km de long, de la presqu’île du Cotentin à l’est et des côtes nord bretonnes au sud. Il possède un certain nombre de caractéristiques environnementales remarquables : (i) des amplitudes de marée qui peuvent atteindre 15 mètres en baie du Mont-Saint-Michel aux grandes marées d’équinoxe et sont à l’origine de vastes estrans, (ii) l’existence de nombreuses cellules tourbillonnaires autour des îles et des archipels à l’origine de fronts thermiques, (iii) une grande variété d’habitats benthiques due à un hydrodynamisme complexe lié à la présence d’îles, d’archipels et de plateaux rocheux, (iv) un gradient hydro-climatique très marqué du sud-est vers le nord-ouest, aussi bien en été qu’en hiver, et une forte amplitude thermique entre ces deux saisons.

Le golfe est un site riche d’une histoire naturaliste ancienne et importante qui nous offre un ensemble conséquent et cohérent de connaissances biologiques et écologiques indispensable à tout inventaire de la biodiversité. Nous avons donc synthétisé l’ensemble des données disponibles depuis le début du XIXe siècle jusqu’en 2013 pour produire un atlas historique de la biodiversité dans le golfe normano-breton. Cet ouvrage, qui paraîtra en 2019, a été financé par les DREAL Bretagne et Normandie. Constitué de 7 volumes, l’atlas après la  présentation générale du site (situation géographique et délimitation ; bathymétrie ; données morphosédimentaires ; caractéristiques hydrologiques et hydrodynamiques ; histoire naturaliste du golfe normano-breton et habitats marins du golfe,…) fournira des planches cartographiques et commentaires pour les vers marins (annélides), les mollusques, les arthropodes et pour d’autres espèces (Brachiopodes, Bryozoaires, Eponges, Ascidies, Cnidaires, Entoproctes, Sipunculiens, Entéropneustes, …). Enfin, un volume sera dédié à une quarantaine d’espèces d’intérêt particulier (intérêt patrimonial ou commercial, principales espèces allochthones) (fig. 1) avec commentaires détaillés.