Questions fréquentes

Quel est l’objectif du volet littoral de Directive Cadre sur l’Eau ?
C’est d’atteindre le « bon état » des eaux littorales en 2015 (eaux côtières et estuaires), en considérant à la fois la qualité chimique et écologique.

A quoi sert le programme de surveillance inclus dans le volet littoral de la DCE ?
C’est un moyen de contrôler que l’on est sur la bonne voie pour atteindre l’objectif fixé par la Directive Cadre sur l’Eau : atteindre un bon état des eaux littorales en 2015. Il alimente les états des lieux successifs effectués tous les 6 ans.

Puis-je visualiser les résultats de la qualité de la masse d’eau* proche de chez moi (Loire-Bretagne)?
L’atlas interactif vous permet de visualiser, pour chaque masse d’eau de Loire-Bretagne, les résultats provisoires de qualité globale de l’eau, ou de la qualité chimique ou écologique, obtenus grâce au programme de surveillance du volet littoral de la DCE.
* au sens de la Directive Cadre sur l’Eau

Accès à l'atlas interactif du bassin Loire-Bretagne

A quelle échelle s’effectue la gestion du volet littoral de la DCE ?
Elle s'effectue à l’échelle du bassin hydrographique. L’ensemble des sources de pollutions du bassin versant qui se déversent dans une masse d’eau littorale sont prises en compte.

Quelle est l’unité géographique de la surveillance du volet littoral de la DCE ?
L'unité géographique de la surveillance DCE est la masse d’eau littorale, côtière (en mer) ou de transition (estuaires).

Quels sont les éléments surveillés par les scientifiques pour évaluer la qualité de l’eau ?
Dans le cadre du programme de surveillance du volet littoral de la DCE, les scientifiques vont s’intéresser à l’eau,
aux sédiments, aux animaux qui y vivent, aux algues, au phytoplancton, et aux poissons dans les estuaires.
Ils renferment, chacun, des indices précieux qui reflètent la qualité de l’eau.

Que mesure-t-on sur l'estran et en mer?
Certaines informations sont acquises directement lors des sorties en mer ou sur l’estran (identification des espèces d’algues ou de poissons, température, salinité,…).

Le chargement des vidéos peut prendre quelques secondes.

Qu’analyse-t-on en laboratoire ?
Certains échantillons sont ramenés au laboratoire car leur analyse nécessite l’utilisation de matériel spécialisé :
phytoplancton (microscope), mollusques et crustacés (loupe binoculaire), sels nutritifs et polluants chimiques
(équipement d’analyse sophistiqué).

A quelle fréquence s'effectuent les mesures et prélèvements ?
Certains échantillonnages sont réalisés une fois par mois, chaque année : température, salinité, phytoplancton. D’autres ne sont effectués qu’à une période bien précise. C’est le cas par exemple des grandes algues prélevées entre mars et juillet, une année sur 3 seulement.

Comment évalue-t-on la qualité globale d’une masse d’eau ?
L’état global d’une masse d’eau est le résultat le plus déclassant entre l’état chimique d’une part et l’état écologique d’autre part. L’état chimique est évalué en comparant les résultats de la surveillance des polluants aux Normes de Qualité Environnementale. L’état écologique est obtenu en évaluant la qualité de l’eau pour chacun des autres éléments mesurés (phytoplancton, macroalgues, sels nutritifs, poissons,…).

A partir des préconisations du Sdage, comment les animateurs de Sage mettent-ils en oeuvre la politique de l'eau sur les bassins versants?
Le chargement de la vidéo peut prendre quelques secondes.

A quel type de pollutions s’intéresse la DCE ?
La DCE s’intéresse à différents types de pollutions de l’eau :
Les micropolluants : ce sont des molécules chimiques qui sont toxiques à de très faibles concentrations pour les êtres vivant dans l’eau. Il peut s’agir de métaux (mercure, cadmium…), d’hydrocarbures ou des produits de synthèse comme les pesticides.
Les macropolluants : ce sont des produits qui deviennent gênants pour le milieu car ils sont déversés en trop grande quantité. Il peut s’agir de la matière organique qui asphyxie le milieu en se dégradant, ou des sels nutritifs (comme des engrais) qui entraînent une eutrophisation du milieu.
Qu'est que l'eutrophisation? C'est un apport excessif d’azote et de phosphore entraîne la prolifération de certains végétaux aquatiques (phytoplancton, algues vertes). La consommation d’oxygène résultant de cette prolifération entraîne une asphyxie du milieu et la mortalité des organismes vivants.