106ème Congrès NSA, Floride, EU

106ème congrès annuel de la National Shellfisheries Association, du 30/03 au 02/04/2014. Présentation orale d'Elodie Fleury sur les travaux de recherche associés au réseau RESCO. Evolution spatio-temporelle des mortalités affectant les naissains d'huîtres creuses Crassostrea gigas dans les écosystèmes conchylicoles français.

Spatio-temporal evolution of summer mortalities affecting spat of Pacific oysters Crassostrea gigas in French farming areas

Authors : Elodie Fleury 1, Aude Jolivel , Joseph Mazurié , Nathalie Cochennec, Edouard Bédier

IFREMER Laboratoire Environnement Ressources Morbihan Pays de Loire,
12 rue des résistants, 56470 La Trinité sur Mer, France

1 : efleury@ifremer.fr

The French network RESCO was developed in 2009, following the widespread mortalities in French oysters stocks of Crassostrea gigas that killed a majority of young cultivated oysters in summer 2008. The main objective of this network was to develop a tool of estimation of the mortalities at national scale, through a standardized monitoring of sentinel oysters. To do this, the RESCO network follows mortality kinetics of one-year and two-year-old, diploid and triploid, wild collected or hatchery bred oysters simultaneously deployed on thirteen stations in the main French oyster farming areas. Besides mortality, several parameters suspected to influence the phenomenon are monitored, both on environment (temperature, salinity, immersion time) and animal-related records (such as growth and DNA detection of pathogens such as Ostreid Herpes virus OsHV-1 µvar and Vibrio aestuarianus).
In this study, the RESCO monitored data were analysed over the 2009-2013 period in order to understand the spatial and temporal evolution of oyster mortality phenomena. Further analyses like Principal Component Analyses are also realized to classify factors that might influence disease transmission and subsequent mortality of oysters. As a matter of fact, the diagnostic tests showed that these mortalities are most often associated with the detection of OsHV-1 µvar in one year old oysters and Vibrio aestuarianus in second year old oysters, but several factors such as climatic conditions or physiological disturbances might influence annual variations or geographical specificities.

Evolution spatio-temporelle des mortalités affectant les naissains d’huîtres creuses Crassostrea gigas dans les zones de production françaises
Auteurs : Elodie Fleury 1, Aude Jolivel, Joseph Mazurié, Nathalie Cochennec, Edouard Bédier
IFREMER Laboratoire Environnement Ressources Morbihan Pays de Loire, 12 rue des Résistants, CS 13102, 56470 La Trinité sur mer, France
1 : efleury@ifremer.fr
Le réseau français RESCO a été développé en 2009 par l’Ifremer suite aux fortes mortalités observées depuis 2008, affectant les différents stocks d’huîtres françaises Crassostrea gigas, et tuant chaque année une majorité de naissains cultivés sur l’ensemble des sites français. L’objectif principal de ce réseau était de développer un outil d’évaluation des mortalités à l’échelle nationale, par un suivi standardisé d’huîtres sentinelles sur différents sites ateliers.
Pour ce faire, le réseau RESCO suit simultanément la cinétique de mortalité d’huîtres sentinelles (de un an et de deux ans, diploïdes et triploïdes, sauvage ou d’élevage) déployées sur treize stations situées dans les principales zones ostréicoles françaises. En plus de la mortalité, plusieurs paramètres soupçonnés d’influencer le phénomène sont également suivis, tels que les paramètres associés à l’environnement (température, salinité, temps d’immersion), et les paramètres associés à l’animal (croissance et détection d’ADN de pathogènes tels que l’Herpes virus OsHV-1 µvar et les bactéries de l’espèce Vibrio aesturianus).
Dans cette étude, l’ensemble des données générées par les RESCO de 2009 à 2013 ont été analysées afin d’étudier l’évolution spatiale et temporelle de phénomènes de mortalité d’huître sur cette période. Des Analyses en Composantes Principales ont ainsi été réalisées afin de classifier les facteurs susceptibles d’influencer la transmission de maladie et la mortalité ultérieure.
En effet, les tests effectués ont montré que ces mortalités sont le plus souvent associées à la détection d’Herpes OsHV-1 µvar chez des huîtres âgées d’un an et de bactérie Vibrio aesturianus chez les huîtres plus âgées, mais que plusieurs facteurs, tels que les conditions climatiques et/ou les perturbations physiologiques de l’huître, pourraient significativement influencer les variations annuelles ou les spécificités géographiques.