Campagne océanographique, Saint-Pierre et Miquelon, 11 au 28 août 2017

Le laboratoire de Concarneau a participé à une campagne océanographique à bord du N.O. ANTEA afin d'évaluer la diversité des espèces de phytoplancton productrices de phycotoxines et la chimiodiversité de ces composés autour de Saint Pierre et Miquelon.

Pour ce faire, 6 mouillages à échantillonneurs passifs (SPATT) ont été déployés autour de l’archipel et une vingtaine de pêche verticale au filet à plancton ont été réalisées. Une partie de la mission consistait à évaluer les stocks de pétoncles d’Islande (Chlamys islandica) et de peigne du Canada (Placopecten magellanicus). Des prélèvements de glandes digestives sur des individus de chaque espèce ont pu être réalisés en vue d’y rechercher la présence éventuelle de phycotoxines.

Une demande de stage M1 pour 2018 a été effectuée pour travailler sur cette thématique et réaliser les analyses des SPATT et glandes digestives (recherche des toxines lipophiles et amnésiantes). Des liens entre toxines détectées et espèces phytoplanctoniques pourront peut-être être réalisés avec l’analyse des pêches de phytoplancton. En effet lors de l’observation des pêches de plancton, les espèces d’intérêt telles que les espèces connues pour leur potentielle toxicité, les espèces nouvelles seront isolées afin d’être observées au microscope électronique à balayage pour être caractérisées morphologiquement. Des analyses en biologie moléculaire sont également envisagées.