CYCLEAU

********************************************

Atlas territorial du bassin versant du Bélon

Le projet Cycleau : Un partenariat européen

Le programme INTERREG 3B Europe du Nord Ouest (ENO) vise à développer un niveau élevé d'intégration territoriale à travers la collaboration entre les régions européennes. Le projet Cycleau est l'un des projets soutenus par l'Union Européenne et s'intègre dans la priorité 5 affichée du programme, à savoir : Promouvoir les potentialités maritimes de l'Europe du Nord Ouest et de son intégration territoriale par delà les mers et tout particulièrement, faciliter la coopération entre les régions maritimes et les régions de l'intérieur.

Localisation des sites inclus dans le projet Cycleau

Le projet Cycleau (2001 - 2006), associant des partenaires anglais, français et irlandais (Carte ci-dessus), pour un budget prévisionnel de 13.1 millions d'euros, a pour objectifs essentiels :

  • d'identifier de nouvelles méthodes  de gestion intégrée des bassins versants en vue d'une amélioration de la qualité des eaux,
  • de favoriser l'échange des savoirs et des expériences entre partenaires en matière de gestion de l'eau,
  • de renforcer la participation du public dans la gestion intégrée des bassins versants.

Le projet Cycleau : Un partenariat local

A l'échelle locale du bassin versant du Bélon, le projet fédère la Communauté de Communes du Pays de Quimperlé, le Conseil Général du Finistère, la chambre d'agriculture, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) et l'Institut Français de Recherches pour l'Exploitation de la Mer (IFREMER) autour d'un objectif commun, assurer la pérennité des activités et des usages de l'estuaire. A cette fin, le projet a pour ambition de :

  • Restaurer la qualité bactériologique des eaux conchylicoles
  • Maintenir la navigabilité au sein de l'estuaire (ensablement et envasement)
  •  Initier un plan infra Polmar en prévision de pollutions accidentelles
  •  Renforcer la participation des acteurs et du public (démocratie participative) dans la gestion du bassin versant.
  • Quantifier les flux solides issus des sous bassins versants et identifier les zones d'érosion ou de dépôt.