La DCE à Mayotte

Le contexte particulier de Mayotte (absence d'Office de l'Eau, moyens opérationnels plus limités,…) a conduit l’Etat à désigner la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL) comme opérateur de la mise en oeuvre de la DCE à Mayotte. Pour le volet littoral, jusqu’en 2012, la mise en oeuvre de la DCE a été assurée par la DEAL Mayotte avec l’appui du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM). Depuis 2013, le travail se poursuit sous maitrise d’ouvrage déléguée au Parc Naturel Marin de Mayotte sous financement de l'ONEMA (puis de l'AFB depuis le 01/01/2017).

En 2013, le Parc Naturel Marin de Mayotte (PNMM) a engagé la mise en oeuvre de réflexions sur le système d'évaluation de la qualité des eaux côtières et du programme de surveillance, en s’appuyant sur un GT experts eaux littorales (GT experts ELIT), auquel l’Ifremer contribue dans le cadre de son appui au PNMM.

Le mandat de ce Groupe de Travail est le suivant :

  •  Proposer des indicateurs biologiques et chimiques pertinents à mettre en place,
  •  Poursuivre et consolider les travaux sur le calage de certains seuils et grilles des indicateurs DCE,
  •  Finaliser la définition des programmes de surveillance dans le cadre de la DCE (périodes et fréquences, nombre/localisation des sites, protocole d’échantillonnages, méthodes d’analyse…),
  •  Adapter et optimiser les protocoles d’échantillonnage et d’analyse adaptés au contexte de Mayotte.

Par ailleurs, le GT a également pour mandat d’accompagner le PNMM dans les réflexions concernant les indicateurs du tableau de bord de son Plan de Gestion visant la qualité de l’eau.

Le secrétariat du GT experts ELIT est assuré par le PNMM, l'Ifremer apportant son soutien technique pour l'animation.

Le premier volet du RCS a été mis en place sur la partie hydrologie à partir d'octobre 2010 au travers du Réseau Hydrologique Littoral Mahorais (RHLM). Les protocoles mis en oeuvre ont été adaptés de ceux du RHLR.