Projet IPERDMX : Indicateurs Populationnels et Écosystémiques pour une gestion durable des Ressources en poissons DéMerSaux à La Réunion

Contexte

La pêche côtière, notamment la pêcherie artisanale aux petits métiers, est l’une des principales activités maritimes à la Réunion. L’importance sociale et économique de ce segment plaide pour son maintien, notamment l’exploitation des poissons dits « démersaux », qui regroupent une multitude d’espèces récifales et profondes. La pêcherie artisanale réunionnaise est qualifiée de multi-spécifique et de multi-métiers. Elle exploite particulièrement les habitats benthiques jusqu’à 550 mètres de profondeur sur une étroite bande côtière autour de l’île.

Les études réalisées jusqu’en 2015 se sont focalisées sur l’évaluation des espèces profondes (100-600m). La biologie et l’écologie de sept des espèces principales ont été étudiées et l’état de ces stocks diagnostiqué. Des premiers signes de surpêche ont ainsi été mis en évidence.

Cependant les connaissances restent fragmentaires au regard de la complexité et de l’évolution du système pêche. Cette situation implique de mieux le connaitre et de suivre son évolution. Les études menées ont vocation à préserver la durabilité des ressources et des usages ainsi qu’à définir et consolider les plans de gestion des pêches aux poissons démersaux à La Réunion. Ces besoins de connaissances et de gestion ont conduit au projet IPERDMX.

Objectifs du projet

A travers des approches indicateurs et pluridisciplinaires (collecte de données biologique, vidéo et pêche), le projet IPERDMX a pour objectifs d’acquérir des connaissances complémentaires sur l’état des ressources, la biologie et les habitats de vie des poissons démersaux récifaux et profonds pêchés à la Réunion. Cette étude doit permettre d’évaluer l’état des ressources exploitées à l’échelle de l’île et ainsi être en mesure de contribuer à la définition de zones fonctionnelles halieutiques et de mesures de gestion visant à la préservation et à l’exploitation raisonnée des stocks.

Actions  

Pour répondre aux objectifs fixés dans les eaux territoriales de la Réunion, trois années sont nécessaires à la réalisation du projet IPERDMX (2019-2021). L’évaluation des peuplements prévoit de combiner 2 méthodes complémentaires selon les strates bathymétriques visées autour de l’île :

  • Une méthode d’évaluation directe à partir de comptages vidéo (outil STAVIRO) des poissons dans les habitats compris entre 1 et 80m de profondeur -  Une trentaine d’embarquements « vidéo » est prévue, complétée d’observations sur les platiers récifaux de l’île.
  • Une méthode d’évaluation indirecte à partir des données de pêche (captures par unité d’effort) - 200 embarquements « pêche » avec des pêcheurs professionnels sont prévus à partir des différents ports de l’île.  

Pour être en mesure de qualifier l’état des stocks des principales espèces exploitées, l’abondance et les paramètres biométriques (structures de taille, poids…) seront collectés en vidéo et en pêche. En complément, la biologie de 6 nouvelles espèces récifales sera étudiée (croissance, taille de première maturité, saisonnalité de la reproduction, structure et connectivité des stocks locaux), afin de préciser leur dynamique et donc leur sensibilité à la pêche.

Les résultats du projet permettront d’évaluer la biodiversité, la structure des peuplements et l’état des ressources exploitées pour formaliser les premières recommandations de conservation et de gestion durable des communautés ichtyologiques démersales d’intérêt halieutique à la Réunion. Elles pourront donner lieu à la définition de zone de conservation et contribueront aux actions d’éco sensibilisation, associant pêcheurs et gestionnaires.

Partenaires

Partenaires financiers

Partenaires scientifiques et techniques

Projet cofinancé par l'Union européenne

Ifremer, CRPMEM de La Réunion, RNMR