L'équipe IOT s'agrandit

En septembre 2019, Pierre GOGENDEAU qui travaillait précédemment en tant que VSC Ingénieur en électronique sur les projets POPSTAR, IoCT, pIOT et IOT, a débuté une thèse co-encadrée par le CNRS-LIRMM et l’IFREMER et financée par la direction scientifique de l’Ifremer. La thèse intitulée « Système intégré intelligent de géolocalisation basé sur des sources multiples d’informations hétérogènes et transitoires » porte sur le développement d'un système de géolocalisation d'animaux marins basé sur la fusion de données provenant de différentes sources d'informations (accéléromètres, magnétomètres, LoRa, …).

En octobre 2019, Andréa GOHARZADEH a rejoint la délégation  en tant que VSC Ingénieur en électronique. Son travail consiste principalement à poursuivre les développements des différents systèmes électroniques, à savoir la conception et la réalisation des cartes électroniques et leur programmation, ainsi que la conception mécanique et la production de prototypes pour l’expérimentation (impression 3D, résinage, …), la réalisation des tests pour valider les développements technologiques et les algorithmes de géolocalisation. Avant de rejoindre l’Ifremer, Andréa travaillait comme ingénieur d’étude sur les voies de pilotage des lanceurs spatiaux pour le Groupe Ariane et est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Automatique et Informatique industrielle de l’IMT Atlantique (ex Ecole nationale supérieure des Mines de Nantes).

Début janvier 2020, Julien FEZANDELLE a rejoint l’Ifremer en tant qu’Ingénieur électronique – télécommunication. Il a pour mission de finaliser le développement des stations de réception (au sol et bouée marine) basées sur la transmission LoRa incluant des capteurs environnementaux (température, salinité, …), de participer aux développements de balises de suivi des tortues marines utilisant la transmission LoRa et de mettre en place le serveur centralisant les données reçues par LoRa et leur diffusion. Ingénieur en télécommunication, diplômé de l’école Polytech’Nice-Sophia, Julien était auparavant dirigeant d’une entreprise spécialisée en électronique et en internet des objets connectés.

Ce sont dorénavant 5 membres de l’Ifremer qui travaillent pleinement sur le projet IOT, appuyés ponctuellement par  d’autres membres de la délégation océan Indien à La Réunion.