La programmation d'une campagne océanographique

Tout commence par le dépôt de projets de recherche mûris et innovants, le plus souvent en collaboration avec des organismes universitaires français, européens ou internationaux et/ou des partenariats avec l’industrie.

Ces projets sont révisés et acceptés, parfois après plusieurs dépôts et des années d’attente,  par la Commission Nationale Flotte Hauturière (CNFH) qui les classe ensuite selon leur priorité.

Puis la CNFH les programme sur ses navires en fonction d’un calendrier qui prend en compte différents paramètres (disponibilité et rotation des navires, conditions géopolitiques et sanitaires des pays « visités » …). A partir du moment où une mission est programmée il faut demander, avec l’aide des ambassades, les autorisations de travail auprès des pays concernés par les travaux.

  • En effet, chaque pays possède ce que l’on appelle des eaux territoriales (12 miles de ses côtes) dans lesquelles il est souverain.
  • Puis il existe une zone appelée Zone Economique Exclusive (ZEE) dans laquelle le pays a également des droits.
  • En dehors de ces deux zones, existe la zone internationale où les autorisations pour réaliser des explorations scientifiques ne sont pas nécessaires.

Ainsi, pour beaucoup d’entre nous, notre travail consiste, régulièrement, à embarquer à bord des navires de la flotte océanographique française pour réaliser des missions. Nous allons maintenant vous expliquer comment nous préparons ces campagnes et comment nous les réalisons !!!