Bienvenue sur le blog de la mission GHASS2

GHASS 2 - Gas Hydrates, fluid Activities and Sediment deformations in the black Sea

Ce projet scientifique vise à comprendre ce qui se passe sur les fonds marins de la mer Noire car nous avons observé, en 2015 :

  1. des déformations liées à des avalanches sous-marines,
  2. des bulles de méthane, gaz à fort pouvoir à effet de serre, qui s’échappent des fonds marins et,
  3. des hydrates de gaz « la glace qui peut brûler ».

Pour pouvoir étudier ces phénomènes, une équipe pluridisciplinaire de scientifiques de toute la France, environ 70 personnes pour l'ensemble de la campagne, embarque à bord du N/O Pourquoi Pas ?, l’un des plus grands navires de la Flotte Océanographique Française (FOF). Afin de mener à bien cette mission océanographique de plus de 45 jours, les scientifiques sont accompagnés d’environ 30 marins qui arment le navire, assurent son fonctionnement, de sa navigation à la gestion des scientifiques et de l'équipage durant la mission.

Pourquoi étudier les fonds marins ?

Ils représentent 70% de la surface de notre planète et nous n’en connaissons que 10% environ. Pourtant les paysages sous-marins peuvent être remarquables à observer, connaître et comprendre.

Certains phénomènes sont importants à prendre en compte dans la gestion des risques que ce soit pour les populations côtières ou pour l’exploitation du domaine maritime. Nous pouvons citer par exemple les glissements de terrain qui peuvent endommager les infrastructures marines construites par l’Homme et pour certains générer une onde de tsunami.

Pourquoi aller en mer Noire ?

La mer Noire est une zone particulière car c’est une des plus grandes mers isolées au monde : elle n’est reliée à la mer Méditerranée que par le détroit du Bosphore.

Les variations du niveau des océans aux cours des temps géologiques sont responsables de la connexion/déconnexion de la mer Noire et la mer Méditerranée et des modifications importantes de la salinité et de la température des eaux de fond.

Ces modifications génèrent la fonte des hydrates de gaz contenus dans les sédiments de surface et potentiellement des surpressions capable de déclencher des glissements.

L'objectif de la mission est l'étude des aléas géologiques en milieu marin. Pour cela, nous allons dans la mer Noire :

  • Evaluer la quantité de méthane rejetée dans les océans et l’atmosphère,
  • Evaluer l’impact de la fonte des hydrates sur la formation d’avalanches sous-marines,
  • Evaluer l’impact du gaz sur les propriétés mécaniques des sédiments,
  • Evaluer la biodiversité dans des environnements extrêmes.

Cette étude permettra de comprendre l’impact global de ces mécanismes sur l’environnement marin voire sur le climat.

Vous pouvez suivre la campagne sur twitter et Instagram