Les atolls ne se sont pas formés comme l’expliquait Darwin !

Une publication de l’Ifremer et de l’Université américaine de Rice (Houston, Texas) questionne la théorie de Darwin sur l’origine des atolls enseignée dans le monde entier et la revisite au regard des nouvelles connaissances sur les changements du niveau des océans durant les 5 derniers millions d’années.

En 1842, suite à son long voyage à bord du Beagle où il fit étape en Polynésie et dans l’océan Indien oriental, Charles Darwin explique que les atolls sont la conclusion logique d’édifices volcaniques en affaissement : « la base sur laquelle le corail était principalement fixé, s'est affaissée ; et pendant ce mouvement descendant, les récifs ont grandi vers le haut de manière à rester dans la zone de lumière, jusqu’à former des atolls ». Cette théorie est encore aujourd’hui couramment enseignée aux élèves et étudiants du collège à l’université, affichée dans les musées ou reprise sur Wikipédia, et bon nombres de pages internet sont consacrées à l’évolution géologique de ces joyaux océaniques.

Un pavé dans le lagon

Cette étude approfondie contient des douzaines d'illustrations, y compris quelques comparaisons des dessins originaux de Darwin avec des cartes et des images satellites contemporaines. Elle s’appuie également sur des décennies de données géologiques marines compilées à partir d’expéditions, y compris des données récentes acquises par les auteurs dans l’océan Indien.

« Grâce à des données géologiques tirées de forages et d’études sismiques de différents atolls (Maldives, Mururoa, Funafuti et Bassas da India) et à nos connaissances nouvelles des fluctuations passées du niveau de la mer, nous sommes aujourd’hui en mesure de retracer une histoire de l’origine des atolls bien différente de celle de Darwin», révèle Stéphan Jorry, chercheur en géosciences à l’Ifremer de Brest, précisant que celle-ci n’a rien à voir avec les processus d’affaissement d’anciens volcans comme le prétendait le père de la sélection naturelle.

Darwin ne pouvait pas prédire avec précision la formation des atolls car il lui manquait un élément clé d'information : les changements cycliques du niveau de la mer qui a entrainé la formation des atolls. Darwin n'avait aucune raison de penser que le niveau de la mer pouvait monter et descendre, car les glaciations sont devenues une connaissance courante seulement après les années 1860.

Droxler AW, Jorry SJ. 2021. The origin of modern atolls: Challenging Darwin's deeply ingrained theory. Annual Review of Marine Science 13:21.1-21.37, https://doi.org/10.1146/annurev-marine-122414-034137.