Contrats post doctoraux 2018

Contrats post doctoraux pour cette année. Vous pouvez postuler auprès des responsables scientifiques.

1) Architectures et processus sédimentaires sur la ride de Norfolk (SO Pacifique) : compréhension de la dynamique sédimentaire Néogène d’une marge à alimentation mixte

Responsable scientifique : Martin Patriat (Martin.Patriat@ifremer.fr)

La Nouvelle-Calédonie (NC) tire son origine de la mise en place de matériel mantellique sur la ride continentale de Norfolk. A la suite de cette obduction éocène, les nappes ophiolitiques sont la principale source présumée du remplissage des bassins adjacents : le bassin flexural de NC à l’ouest, et le bassin Sud Loyauté à l’Est. De manière contemporaine, il est connu que des platesformes mixtes carbonatées et silicoclastiques ont fonctionné dès le Miocène Inférieur sur les marges de la NC. Au Quaternaire, le lagon et la barrière récifale actuelle se mettent en place et forment l’un des plus grands systèmes de récif barrière au monde. Cependant, la relation entre les systèmes néogènes et actuel et leur expression sur les pentes et dans les bassins restent peu étudiés. Ainsi, ce projet se propose d’étudier les liens entre le i) développement et l’évolution de ces plates-formes durant le Néogène autour de la Ride de Norfolk et ii) le remplissage des bassins sédimentaires adjacents. Également, une attention particulière sera portée sur les relations potentielles entre les plates-formes carbonatées et le volcanisme intraplaque. Pour ce faire, les données des campagnes TECTA et VESPA, conduites en 2015 sur l’Atalante ainsi que les nouvelles données de forages issues de la campagne IODP 371 seront utilisées afin de conduire une étude intégrée allant de l’analyse morpho-bathymétrique et de la stratigraphie sismique à la modélisation stratigraphique.

Mots clés : SO Pacifique, Nouvelle-Calédonie, néogène, plates-formes mixtes, sédimentation profonde