Contrats post doctoraux 2017

Contrats post doctoraux pour cette année. Vous pouvez postuler auprès des responsables scientifiques.

1) COPS - Courants Océaniques du Passé et dépôts Sédimentaires

Responsable scientifique : Daniel Aslanian (LGS) (aslanian@ifremer;fr) / Camille Lique (LOPS) (Camille.Lique@ifremer.fr)

Courants Océaniques du Passé et dépôts Sédimentaires
Les courants marins, qui s’expriment depuis les plateaux continentaux jusque dans les plaines abyssales, ont une influence essentielle sur le climat et les enregistrements sédimentaires. Cependant, le lien avec les courants de l’époque s’il est proposé n’est que très rarement basé sur de véritables données paléocéanographiques (position des plaques
tectoniques, paléobathymétrie, paléo-relief…) et les paléo-courants océaniques sont ainsi très mal connus. Nous proposons d’aborder ce sujet en associant les efforts des céanographes, des sédimentologues et des géodynamiciens, et de réaliser le premier modèle d’ordre global sur une période de temps allant de 200 Ma à l’actuel, sur des périodes clefs (changements de phases cinématiques par exemple ou ouverture/fermeture des passages). La méthodologie sera d'abord mise au point sur la période clef de l’Yprésien, puis appliquée à plusieurs étapes de l’évolution depuis la cassure de la Pangée.

Mots clés : Paléo-océanographie, modélisation, Paléoclimat, Sédimentologie, Géodynamique terrestre.

2) Structure de la croûte et du manteau lithosphérique de Madagascar et du Mozambique par anisotropie sismique.

Responsable scientifique : Mikael Evain (mikael.evain@ifremer.fr)

Anisotropie sismique de la croûte et du manteau lithosphérique de Madagascar et du Mozambique.
La dynamique de la lithosphère, en interaction avec les processus de surface, influence fortement l'évolution de la topographie. Certaines régions, comme les plateaux sud-africains, Madagascar et la zone du Mozambique, présentent des anomalies topographiques au regard de leur structure et contexte géodynamique. Des études géophysiques récentes montrent par exemple une corrélation entre les régions où la topographie est la plus élevée et la présence de corps magmatiques en profondeur. Cependant, la caractérisation de ces derniers est encore limitée, ce qui rend la compréhension de leur origine et de leur évolution incertaine. L'objectif de ce projet est d'imager les propriétés anisotropes des structures profondes de Madagascar et du Mozambique. Le travail consistera en l'analyse d'ondes de surfaces et de fonctions récepteurs puis le développement d'une méthode d'inversion conjointe de ces données. Cette approche novatrice de sismologie passive centrée sur l’anisotropie sismique a le pouvoir de renseigner directement sur les déformations subies par la lithosphère et donc sur sa dynamique profonde. Elle s’appliquera à un jeu de données issu d'au moins 26 sismomètres larges-bandes déployés sur une durée de 2 ans à Madagascar et au Mozambique dans le cadre du projet MACOMO (MAdagascar COmores MOzambique, Wysession et al. 2011).

Mots-clés : Structure lithosphérique, anisotropie sismique, interactions entre processus profonds et de surface