Le sondeur multifaisceaux

Qu'est-ce qu'un sondeur multifaisceaux ?

Il s'agit d'un appareil, généralement monté sous la coque d'un navire, permettant de mesurer depuis la surface la profondeur d'eau en plusieurs points simultanément de bâbord à tribord. Il fonctionne à mesure que le navire se déplace, permettant ainsi de « balayer » le fond des océans, sur une largeur pouvant aller jusqu'à 20 km par 5 000 m de fond.

Comment fonctionne un sondeur multifaisceaux ?

Pour mesurer la profondeur d'eau, le sondeur va émettre une onde acoustique (un son) qui va se propager dans l'eau, être réfléchi par le fond, et repartir vers la surface. Il va ensuite enregistrer cet écho et mesurer le temps qu'a mis l'onde pour parcourir cet aller-retour fond-surface. Avec cette mesure de temps de parcours, et connaissant la vitesse de propagation des ondes acoustiques dans l'eau de mer, le sondeur est capable de calculer la distance qu'a parcouru l'onde, et donc la profondeur.

Qu'étudie-t-on avec un sondeur multifaisceaux ?

Cet outil permet en premier lieu d'obtenir la bathymétrie (= profondeur) des océans. C'est une information de base pour étudier la morphologie du fond des océans, et donc toutes les structures géologiques qui peuvent s'y trouver : dorsales océaniques, volcans, failles, canyons, glissement de terrain, etc. La connaissance de la morphologie des fonds marins permet de dresser des cartes de navigation, de décider d'aménagement du littoral, ou bien encore de déterminer la route idéale d'un câble sous-marin.

Mais cet outil mesure également l'intensité de l'écho réfléchi, ce que l'on nomme la réflectivité. Cette grandeur est directement liée à la nature du fond : plus le fond est constitué de sédiments meubles (boue, vase), plus la réflectivité est faible. À l'inverse, plus le fond est dur (cailloutis, roche), plus la réflectivité sera grande. Il est ainsi possible de déterminer la nature des fonds marins, en même temps que leur forme, ce qui peut par exemple être utile pour dresser une carte d'habitat : on sait que les langoustines vivent préférentiellement sur des zones plates et vaseuses.

* en baie de Somme, sondeur EM2040, Mission Recosom 2.