Sismique Sparker

La sismique marine est un outil d'imagerie acoustique des couches géologiques largement mis en œuvre, depuis l'exploration pétrolière des réservoirs offshore profonds, jusqu'à l'étude des processus sédimentaires actuels proche des côtes.

La sismique Très Haute Résolution de surface est adaptée aux zones côtières. Elle permet des levés sismiques par moins de 100 m d'eau, imageant les sédiments sur quelques dizaines de mètres d'épaisseur avec une résolution métrique. Elle est notamment opérée sur des navires côtiers pour des études géotechniques ou encore l'évaluation de ressources minérales comme par exemple  l'évaluation des stocks de sables. Le Sparker est une source sismique Très Haute Résolution largement utilisée par la recherche académique et les sociétés réalisant des études de site depuis plus de 30 ans. La source Sparker consiste en une décharge électrique haute tension dans une électrode tractée juste sous la surface de l'eau.

Pour répondre aux besoins d'amélioration de la résolution et de pénétration demandée par les utilisateurs scientifiques, un projet de recherche appliqué a débuté en 2013, en partenariat entre l'Institut Carnot - Ifremer EDROME et la société SIG. De nouvelles mesures ont ainsi été réalisées au bassin d'essai de Brest en avril 2014 et en mer à bord du navire N/O Thalia en mai 2014 (campagne Sisplateau) : signaux électriques, acoustiques et prises vidéo à l'aide d'une caméra rapide à 50 000 images/seconde. L'ensemble des mesures acquises en bassin et en mer permettra de mieux qualifier la nature du signal Sparker et de proposer des axes de recherche technologique pour en améliorer la résolution.

Voir également : Le sysif, test de la sismique multitraces près du fond à bord du Pourquoi pas ? (avril 2014)

Illustration

Exemple de section sismique Sparker acquise sur le banc de sable d'Armen (mission Sisplateau, N/O Thalia, Ifremer, mai 2014).