Campagnes 2014

Mission MARSITECruise

Chef(s) de mission :
Leg 1 : Louis Géli (Ifremer-REM/GM)
Leg 2 : Livio Ruffine (Ifremer-REM/GM/LGM)
Leg 3 : Pierre Henry (CEREGE)

Collaborations : La campagne MARSITECruise résulte d’une collaboration entre 17 partenaires : Ifremer-Brest-REM (GM, EP et RDT), Ifremer-Nantes-RBE/ BE/ LBCM, 7 labos mixtes du CNRS (IUEM-Brest, CEREGE-Aix-en-Provence, ITER-Grenoble, LOCEAN-Paris, CRPG-Nancy, MNHN-Paris, LIENSs), INGV (Italie), CNR-Ismar (Bologne), Geomar (Kiel), ITU (Istanbul), KOERI (Istanbul), MTA (Ankara), Peking University (Chine) et l’University of Munster (Allemagne).

Lieu : Mer de Marmara

Dates : 28 octobre au 16 novembre 2014

Navire Océanographique : N/O Pourquoi Pas ? et ROV Victor 6000

Objectifs : Le thème de la campagne MARSITECRUISE concerne, d’une manière générale, l’étude de la partie immergée de la faille Nord-Anatolienne en Mer de Marmara.

Au cours de la première partie de la campagne (du 28/10 au 1er/11), dix stations de géodésie acoustique ont été déployées en fond de mer pour mesurer directement le mouvement le long de la faille dans la région d’Istanbul. Quatre stations ont été mises en œuvre par des équipes de l’UMR « Domaines Océaniques » de l’Institut Universitaire Européen de la Mer ; les six autres, par Geomar. Les stations ont été conçues pour rester 3 ans sur le fond de mer. Des visites seront réalisées tous les six mois, avec moyens navals turcs, pour vérifier le fonctionnement des stations et récupérer les données.

Au cours de la deuxième partie de la campagne (du 2/11 au 13/11), le ROV VICTOR 6000 a été mis en œuvre pour prélever des échantillons (eaux interstitielles, gaz, saumures) in situ  dans le but de  comprendre les processus de migration des fluides le long des failles. Au cours de la campagne, 5 plongées ROV ont été effectuées (pour un total de 148.4 heures), permettant d’acquérir 18 échantillons de gaz, 28 mesures de Raman et 41 mesures de débits de courant de gaz, 35 carottiers d’interface et 2 carottiers lame pour la géomicrobiologie, 7 seringues Titane pour l’étude des gaz rares. 12 longues carottes de sédiments Calypso ont été prélevées pour l’analyse des fluides interstitiels profonds et 8 CTD associés à des mesures  par capteurs de méthane pour l’évaluation géochimique des panaches observés durant les surveys acoustiques colonne d’eau. La réussite de mesures spectroscopiques Raman in situ est inédite à l’Ifremer ; c’est la seconde réussite d’une telle expérience au niveau mondial. Elle ouvre des portes à une nouvelle stratégie d’échantillonnage de gaz in situ. Un détecteur acoustique de bulles (BOB) et deux sismographes de fond de mer ont également été déployés avec le ROV, pour étudier le phénomène de dégazage naturel de méthane en fond de mer.

Au cours de la troisième partie (du 13 au 16 novembre), des carottes de sédiments ont été prélevées dans des sites clés dans le but d’étudier la paléosismicité et de préciser le taux de récurrence des séismes en Mer de Marmara.

Accès au catalogue des campagnes océanographiques françaises : MARSITECRUISE

Mission PTOLEMEE

Chef de mission : Stéphan Jorry (Ifremer-REM/GM/LES)

Collaborations : TOTAL R&D, Géosciences Rennes, IUEM-LDO Brest, Uni. Toulouse

Lieu : Canal du Mozambique

Dates : 11 août au 21 septembre 2014

Navire Océanographique : L’Atalante

Objectifs : La campagne PTOLEMEE s’intègre dans le chantier Mozambique du projet PAssive Margin Exploration LAboratory (PAMELA) coordonné par l’Ifremer et TOTAL, dont les objectifs sont d’établir un modèle d’évolution d’une marge continentale oblique, en caractérisant sa topographie initiale et son évolution, sa déformation, ainsi que l’ensemble des systèmes sédimentaires s’y enregistrant, du delta aux lobes turbiditiques profonds, dans une démarche « source to sink ». Les systèmes fluides et les écosystèmes profonds associés à certains environnements sédimentaires seront également étudiés dans le cadre de ce projet.

La campagne PTOLEMEE est une campagne océanographique à caractère exploratoire qui a pour principal objectif d’effectuer une reconnaissance géophysique sur les systèmes sédimentaires actuels et passés, principalement autour des îles Eparses (Bassas da India, Europa, Juan de Nova, Glorieuses). Une partie des objectifs de cette campagne de 41 jours inclut les objectifs prévus dans la demande initiale PTOLEMEE (évaluée par la CNFH en 2010). Ces objectifs sont les suivants :

1) cartographier les morphologies sous-marines dans les ZEE françaises autour des îles Eparses (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses) ;

2) de caractériser les principaux axes de transport et les processus sédimentaires depuis les marges des systèmes carbonatés jusqu’aux bassins sédimentaires profonds ;

3) de déterminer les relations géométriques et stratigraphiques entre les processus gravitaires provenant des plates-formes carbonatées et ceux qui transitent dans la vallée turbiditique du Zambèze ;

4) de déterminer la composition et quantifier les volumes des sédiments carbonatés et silicoclastiques déposés sur les pentes et dans les bassins sédimentaires au cours du Néogène ;

5) de réaliser une cartographie acoustique des systèmes fluides potentiels (dont structures associées en fond de mer) et des échappements fluides actuels (gazeux, hydrothermaux et/ou suintements d'hydrocarbures) dans la colonne d’eau si présents.

Accès au catalogue des campagnes océanographiques françaises : PTOLEMEE

Mission BIEROC - LA MONDREE

Chef(s) de mission : D. Cliquet (Service régional de l'Archéologie de Basse-Normandie [Ministère de la Culture]), L. Simplet (Ifremer-REM/GM/LES)

Collaborations : Cette campagne a été réalisée dans le cadre du projet collectif de recherche « les premiers hommes en Normandie » sous l'égide de l'UMR 6566 « Centre de recherche en archéologie, archéoscience, histoire » de Rennes, et plus particulièrement les deux programmes « Les peuplements paléolithiques de l'ouest de la France dans leur contexte européen » et « Chronostratigraphie des dépôts pléistocènes et gisements paléolithiques associés du Massif armoricain ». Elle associe le laboratoire "Environnements Sédimentaires" de l'Ifremer pour son expertise en cartographie géologique des fonds marins côtiers.

Lieu : Anse de la Mondrée (Est de Cherbourg)

Dates : 8 au 18 août 2014

Navire Océanographique : Haliotis

Objectifs : L'étude du site de la Mondrée s'inscrit dans l'analyse des occupations humaines pléistocènes de l'actuelle frange littorale des côtes de la Manche (France et Grande-Bretagne), en lien avec la variation du niveau marin rythmé par les cycles interglaciaire/glaciaire successifs. Le gisement de la Mondrée est actuellement le seul habitat submergé du Paléolithique moyen connu en Europe, par environ - 20 m,  présentant un état de conservation remarquable, ce qui confère à ce site une valeur toute particulière et une renommée internationale.

Ce site situé à l'Est du cap Lévi, au pied de roches de Biéroc, a déjà fait l'objet d'investigations mais qui se sont avérées insuffisantes pour bien caractériser le gisement ; les données acquises lors de cette campagne doivent  donc aider à mieux appréhender :

- son intégration au sein du territoire parcouru par les chasseurs-cueilleurs néandertaliens. Il s’agissait de mieux caractériser la configuration de l'Anse de la Mondrée durant son ou ses occupations au Paléolithique moyen (morphologie et modelé de la vallée, nature et épaisseur des sédiments de remplissage de la vallée, implantation par rapport au cours d'eau).

- la morphologie des niveaux d'habitat au sens strict, en pied de falaise et de l'éboulis au plan spatial.

Accès au catalogue des campagnes océanographiques françaises : BIEROC- LA MONDREE

Mission SALSA

Thématique : la formation des marges continentales passives

Chef de projet : Daniel Aslanian (Ifremer-REM/GM/LGG)

Chefs de mission : Maryline Moulin (1er leg) (IFREMER-REM/GM/LGG), Mikael Evain (2nd Leg) (IFREMER-REM/GM/LGG)

Collaborations : CNRS-IUEM (Brest), IFREMER, Univ. Nantes, IDL-FCUL (Portugal), UnB (Brésil), Pétrobras (Brésil)

Lieu : Marges Nord-Est Brésil, Océan Atlantique Sud

Dates : 4 avril au 24 mai 2014

Navire Océanographique : L’Atalante

Objectifs : Les objectifs du projet SALSA, collaboration scientifique entre l’IFREMER, l’Univ. De Brasilia, l’Université de Lisbonne, et Petrobras, sont d’étudier la géométrie profonde des marges passives du NE du Brésil, et en particulier leur variation latérale (segmentation) et l’influence de l’héritage tectonique et/ou de l’état thermique du manteau sous-jacent aux croutes continentale et océanique.

Outils : sismique multitraces (SMT) 360 traces, OBS (Ocean Bottom Seismometer), magnétisme, gravimétrie, bathymétrie.

Accès au catalogue des campagnes océanographiques françaises : SALSA LEG1 et SALSA LEG2

Mission BICOSE

Chef de mission : Marie-Anne Cambon-Bonavita, Ifremer-REM/EEP/LMEE, UMR6197

Collaborations : Équipe scientifique de 29 personnes venant de 3 instituts : Ifremer, UPMC et MNHN couvrant 8 disciplines scientifiques : cartographie, géologie, chimie, biologie, microbiologie, physiologie animale, symbioses et cycles de vie. Une personne de la direction de la communication a mis en place un BLOG permettant de faire partager les activités à bord au grand public.

Lieu : Ride Médio-Atlantique (23 et 26N). Sites hydrothermaux Snake Pit et TAG

Dates : 10 janvier au 11 février 2014

Navire océanographique : N/O Pourquoi Pas ? et ROV Victor 6000

Objectifs : La campagne BICOSE a mené une série d’études multidisciplinaires intégrées sur les sites hydrothermaux TAG et Snake Pit de la ride Médio-Atlantique, situés dans le permis minier français sulfures polymétalliques (juillet 2012) avec, pour la première fois, une étude approfondie des zones inactives et des zones plus périphériques, hors contexte hydrothermal. Nos objectifs principaux ont été : 1) Une caractérisation du contexte géologique et géochimique des deux sites et de leur zones périphériques avec cartographie fine des sites; 2) Une caractérisation des habitats, décrivant les paramètres physico-chimiques et leurs variations ; 3) Une étude systématique de la biodiversité des sites (biologie et microbiologie) et participant à l’effort d’inventaire et de mise en collection des espèces de l’océan profond ; 4) Décrire les assemblages faunistiques, préciser leurs interactions avec l’environnement; 5) L’étude des patrons de connectivité, par des approches génétiques, par la recherche de stades larvaires in situ, et par l’expérimentation in vivo, avec comme perspective une meilleure connaissance des capacités de dispersion 6) L'étude des symbioses prenant en compte l'influence des conditions physico-chimiques sur les activités des communautés symbiotiques, et la transmission des symbiontes au cours du cycle de vie ; 7) Des études d’écophysiologie in vivo sur l’adaptation à la pression et à la température des organismes et microorganismes.

Ces études contribueront à compléter les connaissances sur les écosystèmes profonds, valorisées par des publications, communications y compris grand public (presse, radio, ..) et participations à des projets nationaux et européens. A plus long terme, nos études permettront
de contribuer à la définition de profils écologiques témoins et de stratégies de préservation dans le contexte actuel de l’intérêt croissant porté aux ressources minérales profondes pour l’économie mondiale.

Blog de BICOSE : Compagne scientifique en direct des grands fonds

Accès au catalogue des campagnes océanographiques françaises : BICOSE