Logiciel Placa4D

PLACA 4D est un nouveau logiciel de reconstruction palinspastique aux fonctions et applications multiples. PLACA 4D est tout autant un logiciel visualisation (intégration de grilles de données, de profils sismique, d'images géoréférencées, production d'image, de film) qu'un outil scientifique (test d'hypothèses, calcul de pôle eulérien, subsidence, eustatisme, restitution de paléogrilles...).

Son premier atout est de fonctionner sur une sphère en mouvement.

Beaucoup de cartes de paléogéographies publiées sont réduits à un cadre limité, il est néanmoins essentiel de voir les implications lointaines - les conditions aux limites - des reconstructions proposées. De plus, un voyage incessant entre vue de détail et vue globale est indispensable pour évaluer les hypothèses cinématiques proposées ou en construire de nouvelles (Moulin et al., 2010, Aslanian & Moulin, 2010 ; Aslanian & Moulin, 2012).

Sur PLACA 4D, tout au long des animations cinématiques de paléogéographies, il est possible d’effectuer des rotations du globe afin de changer de point de vue et d’observer les mêmes mouvements sur l’ensemble de la sphère (Exemple : 2 animations (*) ou 4 animations (*) ).

Utilisant la technologie Globe associé à NASA World Win, PLACA 4D a la capacité d'effectuer des zooms à n'importe quel moment et de travailler dans le détail maximum donné par les grilles NASA et toutes les grilles importées par l'utilisateur.

Le deuxième atout de PLACA 4D concerne le changement de référentiel.

Les mouvements des plaques sont donnés soit par des pôles eulériens dits relatifs (le mouvement d’une plaque par rapport à une autre) soit par des pôles dits absolus.

Les premiers concernent les 200 derniers Millions d’années, se lisent directement dans la structure de l’océan (Zones de Fractures, Anomalies magnétiques, trace de volcanisme intra-plaque) et ont une précision de l’ordre de 30 km (Luis Fidalgo, 2001).

Les deuxièmes sont moins directs (paléomagnétisme, points chauds supposés stables), sujets à hypothèses, et sont beaucoup moins précis. Pour les 200 premiers Millions d’années, les pôles relatifs sont donc utilisés afin de limiter les imprécisions et peuvent être transformés en pôles absolus par simple « addition » d'un mouvement présumé absolu pour une plaque donnée (multiplication de matrices). Les cartes de paléogéographies résultantes et leur évolution, sont donc données par rapport à une plaque prise comme référentielle (et donc supposée fixe). Changer de référentiel peut donner un autre point de vue et des informations clefs pour la formation des objets géologiques (Moulin et al., 2012 – illustration animée ). Ce changement de référentiel est facile sur PLACA 4D et permet d’un simple clic de modifier son point de vue.

Le troisième atout de PLACA 4D est sa capacité à intégrer toutes sortes de données et de cartes géoréférencées.

Le troisième atout de PLACA 4D est sa capacité à intégrer toutes sortes de données (anomalies, Zones de Fracture, alignements, bathymétrie, sismique, carte de Bouguer, grilles, etc.) et toutes sortes de cartes géo-référencées, à les re-situer dans leur période respective et permettre la visualisation de leur évolution dans le temps.

Resituer précisément des données géophysiques, géologiques, etc., peut permettre de préciser et de comprendre des questions géologiques spécifiques (Par ex. formation des marges : Aslanian et al., 2009, ou Projet Gondwana).

PLACA 4D permet d'intégrer des grilles d'âge.

PLACA 4D permet d'intégrer des grilles d'âge qui peuvent permettre de produire des masques en vue des reconstructions palinspastiques, comme par exemple dans les océans.

PLACA 4D permet également d'appliquer aux données importées par l'utilisateur une formule ou des opérations entre grilles, afin par exemple de rendre compte de la subsidence, de l'eustatisme ou de l'érosion.

PLACA 4D permet enfin l'export de ces paléogrilles reconstituées qui pourront être injectées dans d'autres outils de modélisation.

En utilisant la même procédure de masquage, PLACA 4D permet en outre de reconstituer des plaques disparues.

Le cinquième atout de PLACA 4D, est ses outils de calcul de pôles eulériens.

Ils permettent de calculer facilement de nouveaux modèles géodynamiques basés sur les données importées par l'utilisateur et son interactivité graphique (découpe de plaque pour prendre en compte par exemple la déformation intraplaque, de partie du globe, tracé d'objets...).

Enfin, PLACA 4D permet un passage facile de la vision sur globe ou en carte mercator et l'exportation d'images ou de films d'illustration.

Téléchargement de placa4D

  • L'application placa4D fait partie de la suite Globe
  • Snapshot de l'application  :  

* : liste des references