Service pont

L’Assistant Pont doit au-delà des fonctions propres au Maître d’Equipage représenter l’aboutissement du professionnalisme dans son secteur d’activité. Il doit être charismatique et savoir encadrer le tutorat a bord. Avec le second capitaine, il participe activement à l’évaluation du personnel pont. Il participe sous les ordres du second capitaine aux taches d’entretien du navire et aux travaux océanographiques sur le pont. Il est en charge des inventaires pont et sécurité, et de l’établissement des commandes auprès du Second Capitaine. Il est responsable de la gestion des magasins et de l’atelier pont. C’est lui qui organise et répartit le travail du pont selon les consignes du Second Capitaine. Lors de travaux par « bordée », il assure le quart pont selon les horaires définis par le Capitaine, et est responsable de l’équipe formée par la bordée (sauf sur le Pp ? où il travaille selon les besoins du service). Il est amené à manipuler des installations/produits plus ou moins dangereux, c’est pourquoi le port de ses EPI (Équipements de Protection Individuels) et le respect des consignes de sécurité sont nécessaires.

Le Chef de Bordée participe, sous les ordres du second capitaine aux taches d’entretien du navire et aux travaux océanographiques sur le pont. Lors de travaux par « bordée », il assure le quart pont selon les horaires définis par le Capitaine, et est responsable de l’équipe formée par la bordée. En l’absence de Charpentier, il est en charge des travaux de menuiserie, de serrurerie et de sellerie. En outre, il prend, quotidiennement, les différentes sondes des capacités eau douce et eau de mer qu’il transmet au Second Capitaine. Il est amené à manipuler des installations/produits plus ou moins dangereux, c’est pourquoi le port de ses EPI (Équipements de Protection Individuels) et le respect des consignes de sécurité sont indispensables.

Les grands domaines d’activité du Commandant : Il est responsable de l’expédition maritime. Il est responsable de la sécurité, de la sureté et de la protection de l’environnement du navire en toute circonstance, y compris pendant les arrêts techniques. Il est responsable des soins à bord et en cas d’absence de médecin à bord, il doit prendre conseil auprès du Centre de Consultation Médicale Maritime (CCMM). Il peut déléguer les soins courants au Second Capitaine dès lors que ce dernier a la qualification requise. Il est responsable du maintien du navire en bon état de navigabilité. Il veille à l’efficience des prestations réalisées à bord dans le cadre du compte rendu de préparation de mission (CRPM).En relation avec la direction : Le Commandant assure la continuité de la direction de la compagnie à bord du navire, il veille au respect du Règlement Intérieur de GENAVIR. Il veille à la bonne application des directives de la compagnie dans le respect de la réglementation en vigueur. Il coordonne avec la Direction des Opérations et de la Logistique les évolutions demandées par le chef de mission en cours de mission. Il met en œuvre la politique QHSE définie dans le Système de Management Intégré de la compagnie, dans toutes les activités du navire, à tous les niveaux de l’équipage et des personnels embarqués. Il rend compte de ses actions relatives à la conduite générale du navire à la Direction d’Armement. Il informe sans délai la Direction des Opérations et de la Logistique de tout incident pouvant impacter la mission en cours ou les suivantes, notamment de toutes les avaries et problèmes techniques. Il veille à l’établissement des documents administratifs de fin de mois et certifie ceux-ci en les signant. En interne à bord : Il assure le bon fonctionnement de tous les services. Il coordonne l’activité des services à bord. Il donne des ordres et des consignes appropriées de manière claire et simple. Il veille à ce que le navire et son équipage satisfassent aux exigences du code ISM. Il veille à la bonne gestion des risques liés à l’activité de son navire Il veille à ce que les aides électroniques à la navigation et aux autres activités du navire soient utilisées avec discernement. Il veille à la bonne tenue du journal de bord (le journal de bord est constitué du journal passerelle, machine, radio, infirmerie, rapport du Capitaine, …) Il veille à la tenue des registres réglementaires par les responsables concernés (heures de travail des gens de mer à bord de son navire, gestion des eaux de ballast, hydrocarbures, gestion des ordures). Pour ce qui concerne les activités scientifiques ou spéciales menées à bord et qui sont hors du domaine de ses compétences, le Capitaine peut se faire assister des personnes compétentes se trouvant à bord. - Son devoir de formation et d’évaluation Il évalue, forme et prépare le Second Capitaine aux fonctions et responsabilités de Capitaine. Il forme le Second Capitaine à la gestion les opérations sur le pont, en vue d’une délégation, dès lors que ce dernier en aura la parfaite maîtrise. Il valide, commente et transmet les évaluations de son équipage à la Direction de l’Armement. - son devoir vis à vis du système de management Il maîtrise et passe en revue le Système de Management Intégré et il est force de proposition.

Le Lieutenant Commissaire assure le quart en passerelle selon les horaires définis par le Capitaine. Il effectue des observations météorologiques régulières. Il prépare les différents documents et listes nécessaires à l’appareillage et à l’arrivée au port. A l’embarquement du personnel, le Lieutenant Commissaire s’assure que chaque embarquant est en possession des documents suivants en cours de validité pour la durée de son embarquement ; Pour tous les personnels : passeport, livret international de vaccination (fièvre jaune,…), attestation de non contre-indication à l’embarquement pour le personnel spécial ; Pour le personnel marin figurant sur la liste d’équipage : fascicule ou pièce internationale d’identification des gens de mer, attestation d’aptitude médicale au format STCW, brevet format STCW correspondant au rôle exercé sur la liste d’équipage,  certificats formats STCW correspondants aux fonctions exercées à bord (base sécurité, incendie, sûreté, …). Avant l’appareillage : Il rend compte de la situation au Capitaine. Il est responsable du Service Général sous contrôle du Second Capitaine. Il est en charge de faire respecter les horaires de travail du Service Général et de contrôler la bonne exécution des tâches demandées. Il tient à jour un cahier journalier récapitulant les heures de travail. Il rédige en fin de mois un état des heures supplémentaires qu’il présente au Capitaine. Il établit les différents documents du commissariat ; Assisté du Premier Maître d’Hôtel, il rédige les documents de fin de mois utiles à l’établissement de la solde des marins et sédentaires de l’entreprise et les différents éléments comptables requis par l’Armement. Il contrôle et archive les éléments de gestion des vivres, reçoit les commandes du Premier Cuisinier et du Premier Maître d’Hôtel, en étudie le bien fondé et les transmet au Capitaine (Commandes de vivres et demandes d’achat des divers produits nécessaires au service). Il contrôle l’exécution des inventaires physiques des approvisionnements de la cambuse. A quai il participe au tour de garde et contrôle l’approvisionnement du navire en vivres.

Le Lieutenant Navigation assure le quart en passerelle selon les horaires définis par le Capitaine. Il est en charge de la préparation de la navigation dont il informe le commandant: il prépare les cartes et documents nautiques nécessaires au voyage ou à la campagne océanographique à venir et consulte les bulletins météorologiques. Il est en charge de l’ensemble de l’organisation de la passerelle, de la tenue à jour des cartes et documents nautiques au dernier fascicule ou GAN reçu pour lesquels il rédige les commandes en accord avec le Capitaine. Il s’assure du bon fonctionnement de l’ensemble des équipements de navigation et de transmission ainsi que de la centrale SMDSM dont il assure la maintenance courante. Il s’assure du bon fonctionnement de la centrale BATOS et effectue des observations météorologiques régulières. A quai il participe au tour de garde. 

Le Maître de Manœuvre participe, sous les ordres du Second Capitaine, aux taches d’entretien du navire et aux travaux océanographiques sur le pont. Il est en charge des contrôles hebdomadaires (rondes) du matériel de sécurité en relation avec le Second Capitaine (sur le Pp ? cette tâche peut être attribuée au 4ème matelot en situation de transit). Lors de travaux par « bordée », il assure le quart pont selon les horaires définis par le Capitaine, et est responsable de l’équipe formée par la bordée. Il est amené à manipuler des installations/produits plus ou moins dangereux, c’est pourquoi le port de ses EPI (Équipements de Protection Individuels) et le respect des consignes de sécurité sont indispensables.

Le Maître de Manœuvre participe sous les ordres du second capitaine aux taches d’entretien du navire et aux travaux océanographiques sur le pont. Il est en charge des inventaires pont et sécurité, et de l’établissement des commandes auprès du Second Capitaine. Il lui revient également la gestion des magasins et de l’atelier pont. C’est lui qui organise et répartit le travail du pont selon les consignes du Second Capitaine. Lors de travaux par « bordée », il assure le quart pont selon les horaires définis par le Capitaine, et est responsable de l’équipe formée par la bordée (sauf sur le Pp ? où il travaille selon les besoins du service). Il est amené à manipuler des installations/produits plus ou moins dangereux, c’est pourquoi le port de ses EPI (Équipements de Protection Individuels) et le respect des consignes de sécurité sont nécessaires.

En fonction de leur expérience et de l’effectif à bord, les matelots sont répartis au quart ou en roulante. Trois des matelots assurent la veille passerelle par quart de quatre heures (00h00 à 04h00, 04h00 à 08h00, 08h00 à 12h00, 12h00 à 16h00, 16h00 à 20h00, 20h00 à 24h00). Du lever du soleil au coucher du soleil, ils peuvent travailler sur le pont dans la mesure où le contrôleur de vigilance est en service à la passerelle. A tout moment, l’Officier de quart peut le rappeler sur la passerelle par VHF ou par tout autre moyen de communication. On attend d’un matelot qu’il rapporte tous les éléments jugés importants à l’officier de quart. De jour, il participe aux travaux océanographiques sur le pont. Il participe à l’entretien du navire (peinture …) et à la propreté des locaux du pont. Les matelots de roulante sont aux ordres du Second Capitaine et du Maître d’Équipage : ils travaillent sur le pont aux travaux océanographique, l’entretien et la propreté du navire. En travaux océanographiques par bordées, ils complètent l’effectif dit “ de quart pont ”. Il participe aux rondes sécurités telles que définies à bord et rend compte de toute anomalie remarquée ou suspicion d’anomalie. Il est amené à manipuler des installations/produits plus ou moins dangereux, c’est pourquoi le port de ses EPI (Équipements de Protection Individuels) et le respect des consignes de sécurité sont indispensables.

Le Ramendeur participe, sous les ordres du second capitaine aux taches d’entretien du navire et aux travaux océanographiques sur le pont. Il est responsable des travaux de ramendage. Lors de travaux par « bordée », il assure le quart pont selon les horaires définis par le Capitaine, et est responsable de l’équipe formée par la bordée. Il est amené à manipuler des installations/produits plus ou moins dangereux, c’est pourquoi le port de ses EPI (Équipements de Protection Individuels) et le respect des consignes de sécurité sont indispensables.

Le Second Capitaine assure le quart en passerelle selon les horaires définis par le Capitaine Il est le Chef du Service Pont et ADSG. Il est en charge de faire respecter les horaires de travail du personnel pont et de contrôler la bonne exécution des tâches demandées. Il en fait de même pour le Service Général, assisté du Lieutenant Commissaire. Il tient à jour un cahier journalier récapitulant les heures de travail. Il rédige en fin de mois un état des heures supplémentaires qu’il présente au Capitaine. Il est responsable de la sécurité et du plan d’entretien du navire (hormis la partie technique relevant des compétences du Chef Mécanicien). Il organise et affiche les rôles de sécurité. Il planifie les exercices de préparation aux situations d’urgence (abandon, incendie, sureté …). Pour la partie le concernant, il assure le suivi des essais périodiques des équipements critiques. Il contrôle avant l’appareillage, puis au cours du voyage, les critères de stabilité du navire. En relation avec le Service Machine, il gère le ballastage et la production d’eau douce. Il tient à jour le Registre de ballastage sous l’autorité du Capitaine. Il est responsable du respect des procédures relatives au plan de gestion des ordures. Assisté du Maître de Manœuvre, il contrôle périodiquement le bon fonctionnement de tous les appareils assurant la sécurité du navire (détection incendie, moyens d’extinction incendie, radeaux de survie, matériel de sauvetage). Il rédige les demandes de visite du matériel de sécurité. Assisté du Maître d’Equipage, il définit les travaux à effectuer par le personnel pont (hors travaux océanographiques) pour maintenir le navire en bon état. Il gère, par inventaires et commandes, le matériel nécessaire à l’exécution de ces différents travaux. Pour la partie le concernant, il assure la rédaction des demandes de travaux ; en escale ou en arrêt technique, le suivi de ces travaux ; la rédaction des historiques. En l’absence de Médecin, il est en charge de l’infirmerie (soins, gestion du stock). A quai, il participe au tour de garde, contrôle le débarquement / l’embarquement du matériel bord et scientifique.