Installation d'un orgue des marais surl'Ile deRé

Le niveau de l’Océan Atlantique augmente en raison du changement climatique global, et nous ne savons pas comment cela va impacter les marais tidaux naturels et restaurés, particulièrement en terme de séquestration ou de perte de carbone. Les racines des macrophytes colonisant les marais sont probablement l'une des sources majeures du carbone stocké dans les sols, mais elles restent peu étudiées. Dans le cadre des projets PAMPAS & DYCIDEMAIM, Dr. Marie Arnaud, en post-doctorat au LER/PC, a supervisé avec son encadrant Dr. P. Polsenaere, l'Installation d’un orgue des marais sur la façade Atlantique.

Cet orgue des marais est un moyen peu invasif de simuler une augmentation du niveau d’inondation sur des plantes des marais tidaux. L'orgue, installé dans le marais des Bossys Perdus (Ile de Ré) pour une durée de 6 mois, est composé de 30 mésocosmes (tubes en PVC) contenant des plants d'obiones placés à différentes élévations (5 niveaux). Le niveau d’élévation va déterminer la durée et la fréquence d’inondation. Plus le mésocosme sera bas, plus la durée et la fréquence d’inondation seront augmentées. Chaque élévation correspond à une projection d’inondation de l’IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change).

Cette manipulation de niveau des eaux sur mésocosmes sera combinée avec des tubes à racines et des sachets de litières pour estimer la production et la décomposition des racines. Cela nous informera sur l'effet des montées des eaux sur la dynamique racinaire pour anticiper les changements à venir en terme de séquestration de carbone.

Nous remercions le personnel de la réserve naturelle de Lilleau des Niges pour leur aide à la mise en place de ces expérimentations et l'accès au site.