Ifremer et l'environnement littoral

 

 

 

Actualités

Sur cette image satellite prise le 22 mars 2021, on voit des volutes rouges dans l’océan – ce sont des ciliés, micro-organismes du plancton, qui se sont développés massivement suite à un déséquilibre probable dans leur écosystème.

Face au phénomène d'eutrophisation des fleuves qui provoque une prolifération excessive d'algues en mer, l'Ifremer esquisse les scénarios d'un retour possible au bon état écologique dans une nouvelle étude. À lire dans The Conversation.

Alors que la concentration en CO2 dans l’atmosphère ne cesse d’augmenter, l’océan se réchauffe et s’acidifie. L’Ifremer et le CNRS ont lancé une étude ambitieuse sur les effets combinés du réchauffement et de l’acidification des eaux côtières sur les huîtres et les moules, en suivant plusieurs générations. À travers ce projet baptisé CocoriCO2, les scientifiques pourront anticiper et évaluer la vulnérabilité de ces espèces, des écosystèmes et des entreprises conchylicoles en vue de mesures d’adaptation.

Les outils ParamMaps offre une vue cartographique de synthèse pour un certain nombre de paramètres qui font l'objet d'une surveillance régulière sur le littoral.

Accès directs

Inventaire cartographique des lieux actifs des réseaux d'observation et de surveillance du littoral

Accès aux données de la surveillance sur le site Surval