Caractérisation des fonds marins et estimation bathymétrique par inversion de modèle de transfert radiatif : Application à l'imagerie hyperspectrale en milieu corallien

Thèse de doctorat de Tristan Petit (UBO) soutenue le 07/03/2017

Encadrants: Touria Bajjouk, Christophe Delacourt, Francis Gohin

 

L’imagerie hyperspectrale aéroportée constitue un candidat potentiel pour la cartographie et le suivi des récifs coralliens à large échelle et à forte résolution spatiale. Dans cette thèse, nous présentons tout d’abord les traitements à appliquer au signal hyperspectral afin d’en extraire des informations sur la nature du fond marin, la bathymétrie et les propriétés optiques de l’eau, et nous les mettons en perspectives devant deux principaux verrous : (i) le faible rapport signal sur bruit du signal mesuré, (ii) le nombre et la variabilité des interactions onde-matière ayant lieu entre l’entrée des rayons lumineux dans l’atmosphère et leur mesure par le capteur hyperspectral.

 

En considérant ces limitations, nous examinons les performances d’une des méthodes existantes de traitement de la colonne d’eau : l’inversion de modèle semi-analytique par optimisation. Nous évaluons d’abord la robustesse des estimations des types de fond et de la bathymétrie pour six paramétrisations du schéma d’inversion. Les résultats sur des images hyperspectrales acquises à l’île de La Réunion en 2009 montrent que la paramétrisation de l’inversion joue un rôle crucial sur la qualité des estimations et que la paramétrisation la plus communément utilisée ne présente pas toujours les meilleures performances.

 

Nous évaluons par la suite l’importance de la précision de la paramétrisation du modèle semi-analytique direct à travers une analyse de sensibilité réalisée sur des données hyperspectrales synthétiques puis sur des données réelles que nous avons acquises en 2015 à La Réunion. L’analyse est en outre effectuée pour toutes les paramétrisations de l’inversion précédemment étudiées. Cette étude montre qu’en milieu récifal l’importance de la précision de la paramétrisation du modèle direct est faible devant le choix de la paramétrisation de l’inversion. Nous montrons en outre qu’il n’est pas possible d’identifier le(s) paramètre(s) du modèle direct le(s) plus influent(s) car cela dépend des concentrations relatives de chacun des éléments optiquement actifs de l’eau.

 

Financement: LABEX Mer, Ifremer

À la une

Les hermelles de Champeaux scrutées par imagerie hyperspectrale

Publié le 18 mai

Campagne d'acquisition par drone dans le cadre du projet BIOHERM

Interview de Laure Régnier-Brisson sur Radio évasion

Publié le 17 mai

Étudier le pétoncle noir en rade de Brest pour permettre une pêche durable des coquillages

Fin des campagnes hivernales REEHAB 2021

Publié le 31 mars

11 sites échantillonnés et 8250 données relatives à l'évolution des récifs d'hermelles enregistrées