Dynamique sédimentaire multiclasse : de l’étude des processus à la modélisation en Manche

 

Thèse de doctorat d'Olivier Blanpain (Université de Rouen) soutenue le 16/10/2009

Encadrants: Robert Lafite, Pascal Bailly du Bois, Philippe Cugier

 

Ce travail a pour finalité la mise en place d’un modèle numérique de transport sédimentaire en Manche. La conception d’un tel modèle a nécessité l’identification des processus physiques, leur modélisation numérique et leur validation in-situ. Le domaine d’étude implique de modéliser le comportement mécanique d’un mélange hétérométrique de particules et particulièrement celui des grains fins au sein d’une matrice grossière. L’attention a été portée sur la caractérisation de ces processus par l’acquisition de données expérimentales et in-situ.

 
Les données acquises dans des conditions hydro-sédimentaires comparables à celles rencontrées en Manche sont rares. Ainsi, un nouvel instrument et une méthode d’analyse d’images ont été spécifiquement conçus et mis en oeuvre in-situ dans le but d’observer et de quantifier la dynamique d’un mélange particulaire fortement hétérogène à l’échelle du grain et des fluctuations turbulentes. Les données obtenues ont été confrontées avec succès aux formulations existantes. Une d’entre elles a été choisie pour être adaptée. A partir de prélèvements stratigraphiques, la dynamique de transfert des particules fines dans un sédiment grossier et leur profondeur de pénétration ont pu être appréhendées.

 

Financement: Ifremer, IRSN

À la une

Fin des campagnes hivernales REEHAB 2021

Publié le 31 mars

11 sites échantillonnés partout en France et 8250 données relatives à l'évolution des récifs d'hermelles enregistrées

Bastien Taormina récompensé par la FRB

Publié le 18 décembre 2020

Le prix Jeune Chercheur lui a été remis pour son travail sur les câbles électriques sous-marins