INDIGENE: INdicateurs de DIversité GENétique et d'Etat des herbiers de zostères

 

Comment mieux décrire la biodiversité de l’habitat « herbier de zostères » et mieux comprendre ses réponses face aux perturbations ?

 

Bio-indicateurs de la qualité du milieu, les herbiers de zostères sont également reconnus pour leur rôle important dans les zones côtières. Ces habitats fournissent en effet un abri à plusieurs espèces marines et soutiennent une importante production primaire et une grande diversité de la faune associée.

 

En complément des actions déjà prévues par le projet Life MarHa, dont le principal objectif est de mieux comprendre la dynamique de l’habitat « herbiers de zostères », sa variabilité et ses réponses aux pressions naturelles et anthropiques, le projet INDIGENE prévoit de :

 

 

1 - décrire la biodiversité des polychètes et des mollusques vivant dans les zostères sur 6 sites à travers la France. Nous utiliserons trois descripteurs principaux de la biodiversité basés sur (i) le nombre d'espèces, (ii) la parenté entre les espèces (la phylogénie) et (iii) les traits biologiques des espèces. Nous relierons ensuite ces différents aspects de la biodiversité à l'état de l’herbier de zostères. Nous espérons également tester la relation entre la diversité génétique des espèces fondatrices (la zostère elle-même) et la diversité des espèces associées.

 

 

2 - caractériser  la contamination chimique des sites d’étude vis-à-vis de certains contaminants ayant un impact négatif sur les herbiers (pesticides, métaux trace, composés organiques).

 

3 - instrumenter les sites d’études pour collecter des données à haute fréquence sur les variables environnementales pouvant contribuer à leur dynamique spatio-temporelle.

 

Contact scientifique: Touria Bajjouk et Flavia Nunes
Collaborations:

L'image montre les 3 lettres OFB en bleu à droite et le logo de l'OFB à gauche en vert et bleu

À la une

Les hermelles de Champeaux scrutées par imagerie hyperspectrale

Publié le 18 mai

Campagne d'acquisition par drone dans le cadre du projet BIOHERM

Interview de Laure Régnier-Brisson sur Radio évasion

Publié le 17 mai

Étudier le pétoncle noir en rade de Brest pour permettre une pêche durable des coquillages

Fin des campagnes hivernales REEHAB 2021

Publié le 31 mars

11 sites échantillonnés et 8250 données relatives à l'évolution des récifs d'hermelles enregistrées