Etude des habitats cotiers et des interactions entre biotopes et biocénoces

DHYSED poursuit ses recherches sur le fonctionnement intégré des écosystèmes côtiers et leur vulnérabilité, à travers l’étude des habitats côtiers, des interactions entre biotopes et biocénoses et leur modélisation.  Plusieurs espèces modèles (microphytobenthos, crépidules) ou habitats particuliers (estuariens, baies et lagunes, plateau) ont ainsi été étudiés, avec un effort particulier sur les herbiers de zostères. Leur influence sur l’hydrodynamique, le piégeage et l’érosion du sédiment a été observé expérimentalement et in situ, puis conceptualisé, et in fine modélisé à l’échelle d’un site pilote remarquable, le bassin d’Arcachon. Dans le cadre de cette problématique, le laboratoire développe actuellement une méthodologie de modélisation hybride innovante, couplant modélisation déterministe et modélisation par méthode de machine learning et réseaux bayesiens.

Projets en lien : MARHA