TRIDENT - Modélisation des écosystèmes marins basée sur les traits écologiques

 

Thèse de doctorat de Clément Violet (2020-2023)

 

Développer des outils numériques pour mieux comprendre la structure et la dynamique des écosystèmes marins côtiers.

 

Comprendre et prédire la structure et la dynamique des écosystèmes marins côtiers est un défi scientifique majeur. Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de caractériser les principaux processus écologiques sous-jacents, notamment :

 (1) l’influence des facteurs environnementaux sur les différentes espèces ou groupes écologiques ; et,

 (2) les interactions entre ces groupes (prédation, compétition, facilitation) et leurs relations avec les habitats (via la provision de nourriture, d’abri).

 

Le projet TRIDENT vise à développer une approche de modélisation innovante basée sur les traits fonctionnels afin de mieux comprendre et prédire la dynamique des écosystèmes benthiques. Afin de qualifier les processus structurant à l’échelle de tout un écosystème, l’écologie fonctionnelle offre un cadre théorique pour généraliser réponses et rôles des différentes espèces en se basant sur leurs traits écologiques (tel que leur taille, mobilité, durée de vie etc…).

 

 

Le développement du modèle se déroulera ainsi selon 2 étapes complémentaires :

(1) la reconstruction, grâce à de grandes bases de données (e.g. REBENT et Reef Life Survey) des réseaux écologiques, et l’identification des traits écologiques et groupes structurant les écosystèmes benthiques ; et,

(2) le développement étape par étape d’un outil de simulation basé sur des règles génériques associées aux traits écologiques. La simulation numérique permettra de mieux comprendre les effets de scénarios futurs sur la structure et la dynamique des écosystèmes.

 

 
Encadrants:
Martin Marzloff (LEBCO), Philippe Cugier (LEBCO), Stanislas Dubois (LEBCO), Gireg Desmeulles (LAB-STICC), Fabrice Harrouet (LATIM)
En collaboration avec Dr Rick Stuart-Smith et Dr Graham Edgar (IMAS)
Collaborations:

Financement: