Le HROV Ariane en mode « cartographie »

Après avoir réalisé sa première série de campagnes scientifiques en mode « exploration et prélèvement », le HROV Ariane s’est métamorphosé pour ses premiers essais en configuration « cartographie ». Pour cela, un skid spécifique a été mis en place en lieu et place des bras manipulateurs et du panier de prélèvement. Celui-ci intègre un sondeur multifaisceaux EM2040, l’appareil photo orientable et son flash.

Après une série de tests préliminaires en atelier et en darse, le HROV Ariane a embarqué le 3 novembre sur le N/O L’Europe pour la campagne CARTOHROV.

Les essais ont été effectués entre Toulon et Cannes du 5 au 18 Novembre, avec un total de 9 plongées, permettant la validation de la configuration « cartographie ». Avec une très bonne manœuvrabilité, Ariane a réalisé avec succès plusieurs bathymétries entre 3 et 50 m d’altitude sur tout type de relief. La visualisation 3D en temps réel des données du sondeur multifaisceaux s’est révélée très pratique en suivi de plongée.

L’intérêt de cette configuration est le couplage entre sondeur multifaisceaux et appareil photo. Sur une même plongée, il est possible de réaliser des mosaïques acoustiques et optiques. Les prises de vue sont possibles jusqu’à 10 m du fond mais les éclairages sont optimisés une photogrammétrie entre 3 et 5 m d’altitude.

Par ailleurs, l’une des innovations est la possibilité d’incliner les antennes du sondeur multifaisceaux. Avant plongée, il est possible de régler leur angle, soit à l’horizontale pour une utilisation classique, soit à 45° pour réaliser des cartographies acoustiques 3D. Au cours de la campagne, plusieurs plongées réalisées dans cette configuration ont fournis des résultats très prometteurs.

Petite cerise sur le gâteau, lors d’une de ces plongées, Ariane a découvert une torpille au large de Saint Tropez. Celle-ci a été signalée et détruite par les démineurs de la Marine.

Contact : ewen Raugel | IMN/SM