SEABIOBACK

2018-2020 : Projet SEABIOBACK financé par la Région Pays de la Loire via le RFI Food-for-Tomorrow

 NEW FUNCTIONALIZED POLYMER PACKAGING FOR SEAFOOD BIOPRESERVATION

 Objectifs

Manger bon et sain est devenu une préoccupation majeure des consommateurs et parmi les nouveaux aliments favoris, les produits marins sont largement plébiscités depuis quelques années  car reconnus pour leurs très bonnes qualités nutritionnelles. Cependant ces produits sont très fragiles sur le plan microbiologique, ainsi des bactéries pathogènes ou altérantes naturellement présentes dans le milieu marin ou provenant de recontaminations, peuvent s'y développer. De 10 à 20 % des épidémies alimentaires sont liées à la consommation d’aliments de la mer et on estime à plus de 20 % les pertes de produits liées à la dégradation microbienne. Les méthodes classiques de lutte contre la dégradation des produits marins sont soient dénaturantes (traitements thermiques), soient peu efficaces ou mal considérées par les consommateurs (traitements chimiques). La biopréservation constitue une méthode alternative largement maitrisée par l’IFREMER qui utilise des  bactéries protectrices empêchant le développement d’autres microorganismes indésirables. Cependant l’utilisation en spray de ces bactéries lactiques biopréservatrices conduit aussi à une autre forme de dégradation de l’aliment par humidification.

Dans ce cadre, trois laboratoires de la région Pays de la Loire ont unis leurs efforts pour répondre à cette problématique en mettant au point de nouveaux emballages ou matériaux  alimentaires incluant les fonctions de biopréservation des bactéries protectrices. Des polymères alimentaires seront fonctionnalisés selon différentes techniques pour y greffer des bactéries bioprotectrices productrices de bactériocine. Le contrôle de la fixation des bactéries sera effectué par spectroscopie vibrationnelle non destructive et non-invasive. Dans ce projet des premiers tests de validation du procédé pourront être menés sur du saumon fumé.

 

 

Partenaires

 -          Coordinateur : Philippe Daniel (Institut des Molécules et des Matériaux du Mans -IMMM CNRS 6283)

-          Laboratoire d'Etude des Résidus et Contaminant dans les Aliments (LABERCA – ONIRIS)